article abonné offert

KAZAKHGATE

De Decker: «Je suis choqué.»

De Decker: «Je suis choqué.»

Armand de Decker a fait valoir, en qualité d’avocat, son droit au secret professionnel. Photo News

L’ancien président du Sénat Armand De Decker (MR) a contesté vendredi devant la commission d’enquête parlementaire les faits qui lui sont imputés dans le Kazakhgate, estimant n’avoir agi dans l’affaire Chodiev qu’en sa seule qualité d’avocat, et dès lors fait valoir devant les commissaires son droit au secret professionnel.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 38 des 273 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos