article abonné offert

Jusqu’à 15 000 macarons par semaine

Jusqu’à 15 000 macarons par semaine

Sucrés ou salés mais toujours colorés, les macarons de l’artisan. Heymans

Ancien boucher, Dimitri Flamand s’est mis au macaron «comme tout le monde». Sauf que lui en a depuis fait son métier.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 341 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos