POLITIQUE

Les Bruxellois appelés à voter pour la N-VA par le ministre-président flamand Geert Bourgeois

Les Bruxellois appelés à voter pour la N-VA par le ministre-président flamand Geert Bourgeois

Geert Bourgeois affirme que son «cœur saigne» quand il voit la situation de la capitale belge. BELGA

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) estime que «Bruxelles a besoin d’une thérapie de choc» et appelle donc ses habitants à voter pour la N-VA.

À la veille de la fête de la Communauté flamande, M. Bourgeois affirme que son «cœur saigne» quand il voit la situation de la capitale belge, explique-t-il dans l’extrait d’une interview à paraître samedi dans l’Echo.

«Bruxelles ne devrait être qu’une seule entité, avec un exécutif, un CPAS, une police, même si on peut passer par des districts comme à Anvers. La classe moyenne est en train de déserter Bruxelles pour la périphérie. Le chômage des jeunes est énorme. Et cela fait des années qu’on dresse toujours le même constat. Bruxelles a besoin d’une thérapie de choc», estime-t-il.

«Quand je sors à pied dans les rues de Bruxelles, des francophones m’interpellent et me disent: Monsieur Bourgeois, il nous faut un parti comme le vôtre à Bruxelles. Quant à Theo Francken, il ne peut pas faire dix mètres sans que les gens s’agrippent à lui pour le féliciter. Ceci prouve que la classe politique francophone n’a pas procuré à Bruxelles la gestion à laquelle elle a droit. D’où mon appel aux Bruxellois: votez N-VA», déclare-t-il dans cette interview.

Le ministre flamand Sven Gatz (Open Vld) a critiqué cette sortie de son ministre-président, estimant qu’il sort de son rôle. «Il est encore trop tôt pour lancer la campagne électorale. On attend d’un ministre-président qu’il soit au-dessus de la mêlée», estime le libéral flamand.


Nos dernières videos