Préavis de grève à l'Institut Saint-Joseph à Saint-Ghislain

Quatre techniciennes de surface, chargées du nettoyage de l'Institut Saint-Joseph à Saint-Ghislain, ont été licenciées. La FGTB, qui évoque un licenciement sans concertation sociale, a demandé la réintégration des travailleuses. Un préavis de grève a été déposé avec échéance à la rentrée scolaire.

Selon le syndicat socialiste, ces licenciements font écho à la "volonté de la direction et du pouvoir organisateur d'externaliser le service de nettoyage".

"Une société a apparemment été désignée et est déjà venue visiter les lieux", affirme Lionel Quebella, de la FGTB. "Il s'agit de licenciements motivés uniquement par des raisons économiques. Ces personnes travaillaient dans l'école depuis plus de 10 ans. Il semblerait que les C4 aient été envoyés vendredi en fin de journée, juste avant les vacances. Il est désormais impossible d'avoir un contact avec la direction".

Les travailleuses ont demandé leur réintégration. De son côté, la FGTB a déposé un préavis de grève. "Si rien n'a changé d'ici la rentrée scolaire, les travailleurs de l'Institut seront en grève à l'Institut du 1er au 4 septembre prochain", a conclu Lionel Quebella.


Nos dernières videos