INSOLITE

VIDÉO | Visite de Liège à bord d’un tuk-tuk: avant-première en caméra embarquée

Et si on visitait Liège à bord d’un tuk-tuk? C’est le projet un brin insolite développé par deux associés. En passe de se concrétiser…

Drôle de coïncidence ce mercredi matin à Liège. Une jeune maman nous passe un coup de fil pour un conseil. D’ici peu, elle aimerait faire découvrir la Cité ardente à ses enfants de manière différente. Insolite. Elle nous demande des suggestions… En bateau? À vélo? En gyropode? En segway? En trottinette? Et puis, eurêka.

Nous nous souvenons d’une offre d’emploi publiée il y a peu. La société Tuk Tuk Tourism, basée à Bruxelles, est à la recherche d’un chauffeur de tuk-tuk liégeois pour l’été. Nous contactons l’un de ses représentants, Bernard Pimba. Il nous indique que les procédures de recrutement ont débuté. «Et plutôt en fanfare!», se réjouit-il. «Nous avons déjà rencontré de nombreux candidats. Il nous reste à finaliser quelques démarches avec les autorités et nous pourrons bientôt concrétiser le projet.» Un projet importé à Liège à la demande de l’Office du tourisme, séduit par la formule déjà en place à Bruxelles.

«L’art de déclencher des sourires»

VIDÉO | Visite de Liège à bord d’un tuk-tuk: avant-première en caméra embarquée
Bernard Pimba, confortablement installé à l’arrière de son tuk-tuk. ÉdA – Jacques Duchateau
Pour Liège, c’est donc une première. Et en avant-première, Bernard Pimba, avec la complicité de son associé, Luc Sunzu, nous a donné rendez-vous à la gare des Guillemins, côté taxis. D’ailleurs, pour pouvoir conduire le tuk-tuk, il faut non seulement le permis B, mais aussi une mention «T» qui vous autorise à transporter des passagers. À défaut de l’avoir, nous laissons le volant, ou plutôt le guidon, à Luc. Et de sillonner la Cité en compagnie de Bernard, bien installés sur la banquette arrière.

La météo se prête à laisser le véhicule à découvert. À la façon d’une décapotable latérale. Le tuk-tuk circule à une vitesse allant jusqu’à 50 km/h et sans un bruit. «Par souci pour l’environnement, nous tenions à ce que le véhicule ne soit pas motorisé. Il fonctionne donc à l’électrique. Nous avons pas mal cherché avant de tomber sur une société à même d’adapter notre tuk-tuk au système électrique. Finalement, cela nous a conduits jusqu’aux Pays-Bas. La carrosserie vient quant à elle de Thaïlande.» Pour une visite esprit Bangkok de la Cité ardente. À titre indicatif, la balade de 45 minutes à travers les lieux touristiques de la ville revient à 59€ pour un groupe de une à six personnes.

Si Bernard et Luc reconnaissent que le projet représente un bel investissement, ils en apprécient le résultat à travers d’une part, le regard des gens. «Le tuk-tuk a l’art de déclencher des sourires.» Nous confirmons… D’autre part, ces deux complices sont fiers d’être allés au bout de leur idée. «Cela fait une quinzaine d'années que nous travaillons ensemble. Nous sommes fort complémentaires. Certains ont parfois douté de la concrétisation de ce projet… Nous sommes heureux de leur donner tort.» Et de se mettre à rêver d’un «Hep! Tuk-Tuk» avec la collaboration, qui sait, de notre journal.

Baladez-vous dans Liège à bord du tuk-tuk de Luc et Bernard dans notre reportage vidéo ci-dessus.

VIDÉO | Visite de Liège à bord d’un tuk-tuk: avant-première en caméra embarquée
Visiter Liège en tuk-tuk. ÉdA – Jacques Duchateau

VIDÉO | Visite de Liège à bord d’un tuk-tuk: avant-première en caméra embarquée
Visiter Liège en tuk-tuk. ÉdA – Jacques Duchateau

VIDÉO | Visite de Liège à bord d’un tuk-tuk: avant-première en caméra embarquée
Visiter Liège en tuk-tuk. ÉdA – Jacques Duchateau


Nos dernières videos