TENNIS

Wimbledon: Steve Darcis doit abandonner, victime de son dos

Wimbledon: Steve Darcis doit abandonner, victime de son dos

Steve Darcis Photo News

Steve Darcis a dû abandonner après seulement trois jeux, ce jeudi au 2e tour de Wimbledon.

On le savait souffrir d’une gêne au dos depuis le récent tournoi d’Antalya, en Turquie, mais après sa victoire rassurante au 1er tour de Wimbledon (en 5 sets tout de même) face au Lituanien Ricardas Berankis (ATP 196), on pensait Steve Darcis (ATP 61) capable de surmonter ce souci. Ce ne fut pas le cas. ..

Le mal s’est réveillé dès les premiers échanges de son 2e tour, hier face à l’Espagnol David Ferrer (ATP 39), visiblement sur la balle de 0-1 sur service adverse, et après avoir demandé et bénéficié d’une intervention médicale, le Liégeois a jeté l’éponge à 0-3 après 13 minutes seulement…

Il y a quatre ans, dans la foulée de son exploit face à Rafael Nadal, Steve Darcis avait déjà dû renoncer au stade du 2e tour, mais juste avant à l’époque (poignet). Il aura à peine été plus loin cette fois. Rageant!

Steve Darcis n’a donc pas fait long feu sur court N.17 du All England, hier, après avoir «reçu un coup de couteau dans le dos», à 40-30 pour David Ferrer qui servait pour la 1er jeu du match.

« Pris quelque peu à contre-pied, j’ai fait un faux-mouvement et j’ai immédiatement ressenti comme un coup de poignard dans le bas du dos, regrette le Liégeois. Je ne pense pas que ce soit directement lié à la gêne ressentie lors et depuis mon match contre l’Ouzbek Istomin sur le gazon d’Antalya (en Turquie, il y a une dizaine de jours), car je ne m’étais pas vraiment senti diminué lors des mes cinq sets du 1er tour. Mais là, j’ai directement compris que ce serait compliqué de continuer. D’ailleurs les soins reçus sur le terrain n’ont rien changé. Je ne savais plus servir. J’ai même du mal à respirer. C’est dommage car sur les premières balles, je me sentais plutôt pas mal et je suis convaincu que c’était un match à ma portée. Heureusement, je pense que ce n’est pas grave, qu’après quelques jours de repos et un peu de kiné, il n’y paraîtra plus. Je vais donc rentrer le plus vite possible me soigner à la maison (tant pis si, incapable de me pencher/de m’asseoir, je resterai sans doute debout dans l’Eurostar) afin d’être retapé pour assister à la naissance de ma 2e fille, prévue fin du mois».

Nos dernières videos