BRUXELLES

Stéphane Bern en chef d’orchestre de l’Ommegang

Entre 15.000 et 20.000 personnes ont assisté mercredi à l’ouverture des festivités de l’Ommegang à la Grand-Place, sur la place du Grand Sablon et dans le parc royal.

Les tribunes étaient remplies pour le spectacle sur la Grand-Place, entre 21H00 et 23H00, tout comme les parties ouvertes au public.

La seconde représentation de vendredi est pratiquement sold-out, avec seulement une cinquantaine de places encore en vente. Selon Paul Legrand, président de l’association Ommegang, la manifestation renoue quasiment avec sa fréquentation de 2015.

Stéphane Bern en chef d’orchestre de l’Ommegang
- AFP
Le cortège dans les rues et le spectacle ont attiré de nombreux touristes, mais aussi des Belges qui découvrent l’Ommegang.

«J’habite aujourd’hui à Uccle et c’est la première fois pour mes parents, qui viennent de Plombières», confie Alexia Rensonnet (28 ans).

«C’est important de se souvenir du passé. Bruxelles a déjà été importante à une époque, et c’est appréciable de revoir cette histoire mise en scène».

Paul Legrand remarque que «les touristes viennent, mais les Belges qui vivent loin de Bruxelles éprouvent encore des difficultés à venir. L’Ommegang a modernisé sa communication, en utilisant plus les nouvelles technologies, ce qui nous permet de toucher un autre public».

Stéphane Bern en chef d’orchestre

C’est cette ouverture qui a en tout cas permis de faire connaître l’événement à un Espagnol de 27 ans, étudiant en pharmacie depuis 3 ans à Bruxelles: «J’ai découvert cet événement par hasard sur internet. C’est sympathique de découvrir le folklore du pays, de voir les démonstrations avec les chevaux…»

La terrasse éphémère «Le Royal break», testée en petit format l’an dernier, reste ouverte dans le parc royal jusque 2h du matin. Elle cible la tranche des 20-35 ans.

Stéphane Bern en chef d’orchestre de l’Ommegang
- AFP

«On est content de voir Stéphane Bern, surtout qu’il va bien dans le thème», commente un jeune Ixellois de 32 ans, qui vient pour la première fois à l’Ommegang à l’occasion de son anniversaire.

«Beaucoup de gens sont venus de Paris rien que pour Stéphane Bern», commente Paul Legrand. «Il était déjà venu il y a 5 ans. On a eu des grands noms, mais les gens nous parlent beaucoup de lui».

Cuba à l’honneur

Cette année, Cuba est à l’honneur, pour les 150 ans des relations bilatérales avec la Belgique. Le drapeau du pays a été lancé durant le spectacle aérien avec les drapeaux européens.

Des concours de danses cubaines sont également organisés au parc royal. «On va parler de l’Ommegang de l’autre côté de l’Atlantique», se réjouit Paul Legrand. «On a fait le Pacifique avec le Japon l’année passée. L’Ommegang est une vitrine culturelle de la Belgique à l’étranger».


Nos dernières videos