BUZZ

Le troll à l’origine de la vidéo de Trump tabassant CNN dans la tourmente

Le troll à l’origine de la vidéo de Trump tabassant CNN dans la tourmente

Le montage est grossier et le message violent. À l’origine, un troll qui n’imaginait pas provoquer un tel séisme. Donald Trump (Twitter @realDonaldTrump)

La vidéo relayée par Trump lui-même où il tabasse une effigie de CNN a secoué les États-Unis. À l’épicentre, son auteur paye les pots cassés.

Dimanche, il a suffi d’un tweet du président américain pour retourner la vie sur le web de «HanAssholeSolo», un internaute qui se définit comme un «troll», soit un adepte cet humour de mauvais goût 2.0, qui consiste à déverser d’ignobles messages sur la toile pour se délecter ensuite des réactions outrées des personnes piégées. Précisons-le d’emblée: l’ambiguïté de ces messages, qui jonglent entre l’humour et la haine, ne permet pas d’aténuer la responsabilité des amateurs de «trolling». De plus, on ne peut être certain qu’il s’agissait bien d’humour, ou d’une tentative de dédouanage de la part de HanAssholeSolo.

En postant un. gif sur le subreddit the_donald, la section du méga forum Reddit dédiée à Trump, HanAssholeSolo ne pensait pas atteindre une audience ô combien supérieure aux utilisateurs de ce subreddit. Mais quand Trump a partagé une vidéo basée en grande partie sur ce. gif, le voilà propulsé sur la scène d’un des plus sulfureux chapitres (à ce jour) de la présidence Trump.

Dès le partage de l’extrait par Donald Trump, son auteur et son origine étaient pistés par les plus curieux. Parmi eux, la rédaction de CNN, évidemment, puisqu’elle était elle-même la cible de Trump. On a vite découvert que ce. gif avait été publié 4 jours plus tôt sur r/the_donald. HanAssholeSolo a revendiqué lui-même la vidéo, se félicitant d’être relayé par son « Empereur-Dieu ».

Mais ça, c’était avant que la polémique ne le rattrape. La CNN et d’autres médias américains s’intéressent à son cas et déterrent certains de ses messages des plus sulfureux. L’internaute y dévoile un visage raciste, complotiste, antisémite, homophobe, islamophobe… La totale!

Jared Yates Sexton, qui a mis au jour sur Twitter un exemple de message antisémite de HanAssholeSolo, a essuyé un retour de flammes de la part d’internautes. Un bon nombre d’entre eux soutiennent Trump avec l’arsenal de l’alt-right 2.0 (aussi appelée «fachosphère» en francophonie), allant jusqu’à proférer des menaces de mort à l’égard du journaliste.

Démasqué, et dépassé, il s’excuse

Voilà que la situation échappe totalement au contrôle de celui à l’origine du séisme. Dépassé par les événements, il supprime ses messages et son compte sur Reddit. CNN est parvenu à l’identifier en recoupant l’historique des messages de son pseudo sur Reddit et son compte Facebook. Journaliste et internaute conviennent d’une interview par téléphone. Enfin en relation directe avec ceux qu’il faisait passer pour la victime de Trump le catcheur, il tombe le masque et explique qu’il est en fait un troll.

«

Tous ces messages haineux, c’était pour rire… Et désolé si ça ne vous a pas fait rire…

»

Il s’excuse devant Reddit, le web, les médias et CNN en particulier. Il confesse être allé trop loin dans sa pratique du trolling, et de l’avoir compris de façon douloureuse. Il n’est pas ce personnage haineux pour lequel il s’est fait passer et que les médias ont décrit. Il explique également que le .gif de Trump tabassant CNN était imaginé comme une satire, et non comme une incitation à la violence. Jamais il ne voudrait remettre en doute la liberté de la presse et l’empêcher de faire son travail.

La CNN, qui vient d’obtenir une interview de grande valeur, accepte ses excuses et ne divulgue pas l’identité de HanAssholeSolo «parce que ce n’est pas une personnalité publique et qu’il a longuement exprimé ses excuses, où il a fait preuve de remords, et indiqué qu’il avait supprimé tous ses posts blessants, et parce qu’il assure qu’il ne va pas recommencer. Il a ajouté que sa déclaration pourrait servir d’exemple aux autres pour ne pas faire comme lui.» Le groupe médiatique précise que l’identité du troll restera secrète en l’état, mais qu’il pourrait décider de mettre HanAssholeSolo devant ses responsabilités si la situation venait à changer.

Loin de mettre fin à la polémique, cette rédemption passe comme la manifestation d’un chantage pour faire taire un opposant. Nombreux sont-ils à imaginer un accord implicite, une épée de Damoclès au-dessus de l’internaute au cas où il venait à déraper sur son clavier.

Une nouvelle précision de la part de Andrew Kaczynski, celui qui a levé le lièvre, sera nécessaire: «Cette phrase (celle où l’accord serait renié en cas de dérapage de HanAssoleSolo, NDLR) a été mal interprétée. Elle signifiait justement qu’aucun accord sur son identité n’avait été conclu.»

Une décision de la rédaction, donc, et pas un accord sous la pression. Mais toutes les précisions du monde ne pourront pas pousser les méfiants à faire confiance en l’intégrité de CNN.

Nos dernières videos