LIÈGE

VIDÉOS | Booba, Placebo, Julien Doré... Prélude des Ardentes au carillon

Ce prélude est presque devenu une tradition. À la veille du coup d’envoi du festival «Les Ardentes» à Liège, Fabrice Renard revisite quelques titres d’artistes présents à l’affiche. Saurez-vous seulement les reconnaître?

«Tu n’es pas cardiaque?», demande Jean-Louis, gardien de la cathédrale Saint-Paul, à Liège. «Non, pourquoi? - Cela vaut mieux pour rejoindre Fabrice Renard, là haut. Il y a 340 marches.» Et d’attaquer l’ascension en suivant la musique. La mélodie d’un titre familier se disperse dans le dédale des escaliers. Ce qui nous parvient se révèle de plus en plus disctinct. À moins qu’il s’agisse d’un effet placebo? Non, c’est bien Placebo. Que Fabrice Renard, carillonneur devant l’Éternel revisite avec brio. Non sans quelques gouttes de sueur. Il faisait déjà chaud au pas de la cathédrale. Il fait bouillant sous ses combles. «Et ce morceau de Placebo implique beaucoup d’intensité», glisse Fabrice.


Les Ardentes sauce Carillon (1) par lavenir-liege

La tentation est grande de redescendre pour tâter le terrain. Comment ce concert spécial festival est-il reçu sur la place et dans les alentours? «Les travaux perturbent un peu le concert» regrettent certains passants. Qu’à cela ne tienne, Guillaume, venu spécialement pour écouter Fabrice, se laisse volontiers porter par cette musique de haut clocher. «C’est incroyable la façon avec laquelle il parvient à reproduire la mélodie. Cela ne doit vraiment pas être évident. Je serais très heureux de le rencontrer pour en discuter.» Vœu exaucé au... chœur de la cathédrale. Je ne résiste pas à la tentation de défier Guillaume au petit jeu du «blind test musical». Il s’en tire vaille que vaille...


Les Ardentes sauce Carillon (3) par lavenir-liege

Quant aux impressions du carillonneur de Saint-Paul: «C’est de la musique qui est bien écrite! J’aime beaucoup la pop musique, ce n’est un secret pour personne. C’est devenu une tradition ce concert spécial Ardentes. Je laisse les collaborateurs du festival décider du programme. J’ai été très heureux de découvrir la musique de Booba, c’est une musique pleine d’atmosphère et de sensibilité. Placebo, il faut vraiment être en forme, notamment au niveau rythmique. Le carillon met tous ces artistes à l’honneur, et c’est un grand plaisir. C’est unique au monde un festival de pop musique introduit par un concert au carillon. Je pense que nous allons encore poursuivre cela pendant des années!»

 

 


Nos dernières videos