article abonné offert

«Une interdiction brute n’a jamais été notre objectif»

«Une interdiction brute n’a jamais été notre objectif»

Gauthier Salpeuteur se dit plus favorable à un dialogue ouvert entre les mendiants et les travailleurs sociaux. qu’à l’interdiction. ÉdA – 30831669053

Décret anti-mendicité et communication de la Ville de Namur, le président de l’Association des commerçants s’exprime.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 300 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos