SAUTE D’HUMEUR

Déposons plainte pour atteinte au patrimoine de la BD franco-belge!

Déposons plainte pour atteinte au patrimoine de la BD franco-belge!

Les reconnaissez-vous? Non c’est pas Catherine et Liliane en vacances! C’est censé être un petit groom et un journaliste du Moustique, d’après une BD de Franquin. -

On peut découvrir dans «le Figaro magazine» les premières images de l’adaptation au cinéma de «Spirou et Fantasio». Notre réaction spontanée: arrêtez le massacre!

Depuis quelques années, le cinéma français s’échine à piller ce qu’on appelle la BD franco-belge, c’est-à-dire toutes ces séries devenues des «classiques», nées dans les années 50 et 60 via les pages des magazines concurrents «Spirou» et «Tintin».

C’est à cause, paraît-il, du succès du «Petit Nicolas » au cinéma. Les producteurs se sont dits: qu’on fasse un film potable ou une daube absolue, sur la promo de la sortie, on attirera un certain nombre de millions d’enfants et de parents friands de ces albums.

Le tout avec la complicité de descendants des auteurs (ces derniers étant pour la plupart décédés, tels Jijé, Morris, Roba, Franquin, Peyo) qui ne songent qu’à s’en foutre plein les poches.

Après un «Lucky Luke» (avec Jean Dujardin) à côté de la plaque, des «Astérix» rarement réussis, un «Marsupilami» galvaudé (par Alain Chabat), un «Benoît Brisefer» sans charme, et en attendant un «Gaston Lagaffe» qui fait déjà peur, voici les premières images de «Spirou et Fantasio».

Bien sûr qu’il n’est ni judicieux ni fair-play de juger un film sur une seule image, bien sûr qu’on nous dira «attendez de voir le résultat final, les gars» (sortie en février 2018), mais là, sur ce seul cliché déjà, on a envie de dire «Halte! Stop! Arrêtez le massacre!».

Sur cette photo, on ne reconnaît même pas Spirou et Fantasio. Je le sais, je l’ai montrée à plusieurs de mes collègues. Sans l’incrustation de la case de BD à gauche, personne n’aurait tilté.

Spirou est joué par un certain Thomas Soliveres, mais on dirait une Valérie Lemercier rousse costumée pour la série «Palace».

Quant à Alex Lutz, le comédien (certes talentueux et polyvalent) de la «Revue de presse de Catherine et Liliane» (sur Canal+), censé incarner Fantasio, il a plutôt l’air d’un fêtard toxico qu’on aurait sorti de taule après une soirée mondaine qui a dérapé.

Et déjà, en principe, Fantasio est nettement plus grand que Spirou (surtout dans les premiers Franquin, qui semblent servir de référence à ce film).

«

Dans les meilleurs albums de la BD, Fantasio est plus grand que Spirou! Ici c’est l’inverse

»

Ici, c’est l’inverse, et l’impression est aussi dérangeante et incongrue que si dans une adaptation de Tintin, ce dernier rendait une tête au Capitaine Haddock.

Dans la logique de ce casting, l’écureuil Spip devrait ressembler à un caniche!

Déjà qu’on a tiré de tous ces albums des heures de dessins animés «cheap» qui passent et repassent à l’infini sur les chaînes destinées aux bambins.

Je ne vois qu’une solution. Déposons plainte pour atteinte au patrimoine culturel (de la Belgique, donc de l’Humanité). Demandons pour la BD franco-belge la protection de l’UNESCO. Ou créons une Association publique de protection des héros mythiques créés par des génies belges (avec des mandats rémunérés).

Il y a quand même le risque que dans l’imaginaire des générations futures, les images de ces films prennent la place des dessins originels.

Alors agissons, et protégeons Alix, Tif et Tondu, Sybilline, Blake et Mortimer, en résumé, les dernières séries sur lesquelles un cinéma français bas de gamme n’a pas encore jeté son dévolu opportuniste!


Nos dernières videos