LIÈGE

Une bonne partie du boulevard de la Constitution va devenir un piétonnier

Une bonne partie du boulevard de la Constitution va devenir un piétonnier

Une vue aérienne de ce que sera dans quelques années le triangle de Bavière avec, sur la droite, un boulevard de la Constitution «piétonnisé». D.R.

Après 30 ans d’inertie, le site de Bavière, en Outremeuse, va enfin voir un quartier sortir de terre. Le projet a été peaufiné depuis un an. Voici les dernières modifications, qui vont transformer cette entrée de la ville de Liège.

Voilà trois décennies que les Liégeois, en particulier les habitants d’Outremeuse, attendent un projet pour le site de l’ancien hôpital de Bavière. Depuis le milieu des années 80, les projets se sont succédé sans jamais voir le jour. Ces dernières années, le chapiteau provisoire de l’opéra s’y est installé, de même que celui de la compagnie Arsenic.

La Province, la Ville et la société Bavière Développement (consortium formé par BPI, Thomas & Piron et UrBa Liège) sont partenaires dans le projet, financé à l’aide de subsides européens. La dynamique est née, pour rappel, de la volonté de la Province de créer un nouveau pôle culturel et créatif, remplaçant en quelque sorte les actuels Chiroux.

Un tout nouveau bâtiment sera bâti à cet effet au cœur du site, à l’horizon 2022, pour un investissement de 36,5 millions d’euros, «dont 23,6 millions subsidiés à hauteur de 50% par la Région wallonne, 40% par le Feder (fonds européen) et 10% par la Province elle-même. Donc la Province investira de 13 à 15 millions d’euros dans le projet», explique Paul-Émile Mottard (PS), désormais président du collège provincial.

Une bonne partie du boulevard de la Constitution va devenir un piétonnier
Une esquisse du futur pôle culturel et créatif de la Province. D.R.

Autour de ce complexe est venu se greffer un projet global, comprenant des activités académiques, sportives, médicales. On y trouvera donc principalement du logement, des kots, une extension de la haute école du Barbou, un centre sportif, un commissariat, une crèche, la nouvelle académie de musique, la polyclinique du CHU et la faculté de dentisterie (actuellement à la polyclinique Brull), des résidences-services.

«L’accent est mis sur la diversité et la mixité, tant au point de vue culturel, qu’économique, de l’enseignement, ou encore générationnel», commente Yves Bacquelaine, de la S.A. Bavière Développement. A noter, comme le précise ce dernier, que le dossier ne prévoit aucune grosse activité commerciale, dans l’idée que le nouveau site de Bavière profite et redynamise le quartier d’Outremeuse dans son ensemble.

Première demande de permis

Une étude d’incidence a été réalisée la dernière année et a permis d’apporter une série de modifications au projet. La demande de permis concernant le pôle créatif et culturel de la Province devrait être introduite en août, avec une enquête publique qui pourrait se dérouler dès septembre. Le but consiste à l’ouvrir en 2022. Les premières demandes de permis pour les immeubles privés devraient être déposées début 2018.

Ce qui a changé

L’étude d’incidences et la collaboration avec de nouveaux partenaires, dont un paysagiste et les services de l’Urbanisme de Liège, ont permis de faire évoluer le projet ces derniers mois. Voici quelques-unes des modifications apportées.

Le boulevard de la Constitution en piétonnier

Voilà sans doute une des mesures les plus sensibles, à proximité directe du site de Bavière. Dans le but de limiter l’emprise de la voiture, de favoriser la mobilité douce et de travailler sur l’aspect paysager, les voiries encerclant le triangle de Bavière seront revues, probablement en 2022.

La rue des Bonnes Villes sera entièrement reconfigurée. Mais surtout, un «presque» piétonnier sera instauré sur le boulevard de la Constitution. Cette mesure ne concernera que la partie du boulevard qui longe le site, donc depuis le croisement avec la rue Ransonnet jusqu’aux quais. «Seuls des voiries d’accès aux habitations, pour les riverains, seront maintenues», précise Renaud Kinet, directeur de l’Urbanisme à la Ville de Liège.

Une bonne partie du boulevard de la Constitution va devenir un piétonnier
Du coin inférieur droit au coin supérieur gauche, la partie du boulevard de la Constitution où sera instauré un piétonnier. D.R.

Une bonne partie du boulevard de la Constitution va devenir un piétonnier
Les automobilistes en provenance de l’E25 et de Droixhe, circulant sur le quai, ne pourront plus bifurquer vers le boulevard de la Constitution. D.R.
En clair, les automobilistes circulant sur le boulevard en direction des quais ne pourront plus poursuivre tout droit à hauteur du grand Carrefour avec la rue Ransonnet et la rue des Bonnes Villes. Les automobilistes en provenance de Droixhe, circulant sur le quai de la Dérivation, ne pourront plus bifurquer à droite vers le boulevard en direction d’Outremeuse. Ils seront tenus d’emprunter la rue des Bonnes Villes ou de poursuivre sur les quais.

La circulation sera par contre maintenue sur la première partie du boulevard, depuis Saint-Pholien jusqu’au grand carrefour. Le parking sera reconfiguré, laissant place à une large bande piétonne au centre du boulevard. La brocante hebdomadaire de Saint-Pholien pourra bien entendu être maintenue.

Une bonne partie du boulevard de la Constitution va devenir un piétonnier
-

Un jardin et une esplanade

La reconfiguration du site de Bavière permettra de dégager des espaces de vie, principalement deux grandes zones.

La première consistera en un «jardin de quartier» au cœur de l’actuel boulevard de la Constitution, avec des plantations et une réflexion paysagère au sens large.

Une grande esplanade sera dégagée sur le site même de Bavière, entre la future académie de musique et le futur pôle culturel et créatif de la Province. Avec 9 000 étudiants et près de 1300 personnes censées fréquenter le pôle culturel au quotidien, ces espaces seront amenés à susciter de la convivialité.

Une bonne partie du boulevard de la Constitution va devenir un piétonnier
À l’ombre du pôle culturel et créatif, une large esplanade. D.R.

À l’intérieur du site de Bavière

Quelques modifications substantielles ont été apportées à l’intérieur même du site. Ainsi, le pôle provincial devait être bâti un étage au-dessus du niveau du sol, permettant la création d’un millier de parkings au total. L’étude a permis de recalculer le nombre de places nécessaires à 750 au total, qui seront toutes installées en sous-sol. L’ensemble du bâti se dressera donc depuis le niveau du sol.

Le centre sportif a déménagé depuis les plans présentés au printemps 2016. Il se trouve désormais le long de la rue des Bonnes Villes, en vis-à-vis de la rue Schwann. L’angle formé par le quai et la rue des Bonnes Villes accueillera donc un immeuble de logements, avec une crèche au rez-de-chaussée. L’angle formé par le boulevard de la Constitution et le quai accueillera des kots, une maison de repos et un immeuble de logements.

Une bonne partie du boulevard de la Constitution va devenir un piétonnier
Le triangle formé par le site de Bavière, inoccupé depuis le départ de l’ancien hôpital en 1985. Google Maps