CYCLISME

ARCHIVES DU TOUR | 5 juillet 1987: le jour où Herman Frison a fait la nique au peloton

Le 5 juillet 1987, c’est le jour de gloire de Herman Frison!

Le Tour est parti de Berlin le 1er juillet 1987. Il y est d’ailleurs resté pendant six jours pour des étapes 100% allemandes, avant d’arriver finalement à Strasbourg.

La veille de l’arrivée en France, soit le 5 juillet, la dernière étape sur le territoire germanique, entre Stuttgart et Pforzheim, a été remportée par Herman Frison (aujourd’hui directeur sportif chez Lotto-Soudal et présent sur ce Tour), avec une avance de 1’28’’ sur le vainqueur du sprint du peloton Jean-Pierre van Poppel.

Frison s’est fait la belle dès le km 5 de cette étape pour compter rapidement 5 minutes d’avance. Alors que Frison traînait une réputation de coureurs de kermesses, il avait pris une autre dimension en 1987, après avoir gagné les 4 Jours de Dunkerque et Gand-Wevelgem.

Cette année-là, c’est Stephen Roche qui affirme ses ambitions dans l’étape entre Saumur et le Futuroscope, mais il ne vient à bout de Delgado qu’à l’issue de l’avant-dernière étape à Dijon, dans le contre-la-montre. C’est d’ailleurs un certain Jean-François Bernard qui s’y est imposé, alors qu’il s’était aussi montré le plus fort lors de la montée du Ventoux.

Nos dernières videos