CHARLEROI

Charleroi: la réhabilitation du R9 dans sa dernière phase, trois ans plus tard

Charleroi: la réhabilitation du R9 dans sa dernière phase, trois ans plus tard

Le chantier de rénovation du R9, entamé à l’automne 2014, concerne un ouvrage qui date de 40 ans. ÉdA

Le chantier du «petit ring» R9 de Charleroi entrera dans sa troisième et dernière phase de rénovation début juillet, avec la fermeture de certaines sorties et la réouverture d’autres.

Entamé il y a près de trois ans, le chantier de rénovation du «petit ring» R9 de Charleroi entrera dans sa troisième et dernière phase début juillet, avec la fermeture de certaines sorties et la réouverture d’autres.

Comme pendant le reste du chantier, deux voies de circulation seront maintenues sur l’axe principal du R9, entre la rue de l’Acier et la porte de la Neuville, avec une vitesse limitée à 50 km/h. Le basculement vers la troisième phase du chantier aura lieu le week-end prochain.

Dès le 3 juillet, seront à nouveau ouverts la sortie vers Mont-sur-Marchienne/Marchienne-au-Pont par la porte de la Villette et l’accès vers l’avenue Paul Pastur depuis la rue des Rivages. Seront utilisables l’accès au R9 depuis la rue de l’Acier ainsi que la sortie du R9 vers la N5 en direction de Philippeville, sortie appelée «porte de Philippeville».

En revanche, la sortie du R9 vers l’A503, appelée «porte de France» et qui conduit notamment vers le ring R3 et Montigny-le-Tilleul, sera fermée. Une déviation sera mise en place via la N90 (Route de la Basse Sambre). Sera également fermé l’accès au R9 depuis la rue des Rivages, avec une déviation via la rue du Grand Central et la rue de l’Acier.

Ces fermetures resteront en vigueur jusqu’à la fin du chantier, prévue à la fin de l’année.

Le chantier de rénovation du R9, entamé à l’automne 2014, concerne un ouvrage qui date de 40 ans. Sa réhabilitation touche 1,8 kilomètre sur la partie sud. Elle aura permis la réfection de quinze ponts et viaducs, de glissières de sécurité et de neuf accès et sorties, pour un budget initial de 26 millions. Ce «petit ring» voit circuler environ 47.000 véhicules par jour.