NIVELLES

Plus de cent emplois menacés chez 3M

Plus de cent emplois menacés chez 3M

EdA

L’annonce de la fermeture du site 3M de Nivelles, d’ici le milieu de l’année 2018, met en péril l’emploi de 107 travailleurs.

La direction de Wendt Boart (qui fait partie du groupe 3M) a annoncé son intention de cesser la fabrication et la commercialisation de produits destinés, notamment, au marché du verre, ainsi que d’autres activités de production à Nivelles. Les mesures proposées pourraient concerner les 107 travailleurs du site implanté dans le zoning sud.

«Les collaborateurs ont été informés aujourd’hui (NDLR: jeudi) et la phase de consultation est enclenchée, conformément à la procédure légale», fait savoir l’entreprise, qui assure qu’elle «mettra tout en œuvre pour que les discussions avec les représentants du personnel et les travailleurs permettent de trouver les meilleures alternatives possibles.»

Pour justifier sa position, la société invoque le déclin du marché du verre en Europe avec, pour conséquences, des résultats structurels dans le rouge.

«L’environnement actuel et ses perspectives ne permettent pas d’envisager un redressement.»

Informée de la situation, la CGSLB ne partage pas cet avis.

«Malgré le bénéfice annoncé lors de la publication des comptes annuels et les excellentes perspectives de marché, le cynisme de la rentabilité a une nouvelle fois frappé, déplore le syndicat libéral. Lors de la procédure Renault, qui sera formellement enclenchée le 28 juin prochain, nos délégués demanderont toutes les explications sur cette décision qui claque comme un coup de tonnerre.»

La CGSLB a d’ores et déjà fait savoir qu’elle restait au côté des travailleurs du site nivellois, dont la fermeture devrait intervenir d’ici le milieu de l’année 2018, pour explorer toutes les pistes de reclassement au sein du groupe.

Le son de cloche est identique auprès de la Fédération PS Brabant wallon. Tout en précisant qu’elle soutiendra elle aussi les travailleurs, elle dénonce, dans un communiqué, le fait que «ce nouveau coup dur pour l’emploi est une nouvelle preuve du cynisme de groupes étrangers qui, malgré de beaux bénéfices et d’excellentes perspectives de marché, veulent toujours retirer davantage de rentabilité.»

Le député fédéral Dimitri Legasse initiera une question au ministre de l’Économie lors de la prochaine séance du parlement wallon.

Implanté en Belgique depuis plus de cinquante ans, le groupe 3M emploie 700 personnes réparties sur trois sites: Diegem, Zwijndrecht et Nivelles.

À l’échelon mondial, 3M emploie 89 000 personnes dans plus de 70 pays et gère 46 plateformes technologiques.