FRANCE

Élections législatives: les grands gagnants et perdants

Élections législatives: les grands gagnants et perdants

AFP

Le second tour des législatives a rendu son verdict en France, avec de grands noms parmi les gagnants et les perdants, et des ministres soulagés par leur score.

LES PERDANTS

Myriam El Khomri (PS) – battue à Paris

Arrivée en deuxième position au premier tour, ancienne ministre du Travail Myriam El Khomri est largement devancée par Pierre-Yves Bournazel, candidat des Républicains.

Florian Philippot (FN) – Battue en Moselle

Le vice-président du Front National a été battu par le candidat de la République en Marche Christophe Arend qui a obtenu 57,16% des suffrages. Florian Philippot était pourtant arrivé en tête au premier tour.

Nathalie Kosciucko-Morizet (LR) – Battue à Paris

Face au candidat REM Gilles Le Gendre, NKM n’a pas fait le poids. Après une campagne perturbée par une hospitalisation consécutive à une agression, l’ex députée LR se retrouve désormais sans mandat.

Najat Vallaud-Belkacem (PS) – Battue dans la circonscription du Rhône

Elle était la seule candidate socialiste à avoir survécu au premier tour dans le Rhône, et avait été devancée de plus de 20 points au premier tour. Vallaud-Belkacem obtient 40% des suffrages exprimés, contre 60% pour son adversaire macroniste, Bruno Bonnell.

Georges Fenech (LR) – Battue dans le Rhône avec 45,29%

Soutien de Nicolas Sarkozy durant la primaire à droite, Georges Fenech a été battu dans sa circonscription du Rhône. Celui qui avait déclaré «caduc» le résultat de cette primaire suite aux déboires de François Fillon s’incline face au candidat LRM Jean-Luc Furgit.

LES GAGNANTS

Jean-Félix Acquaviva (Pè a Corsica) – Élu en Haute-Corse avec 63,05%

C’est une première: la Corse enverra pour la première fois un autonomiste à l’Assemblée. Il s’agit de Jean-Félix Acquaviva du parti Pè a Corsica. Il a battu Francis Giudici, soutenu par Emmanuel Macron. D’autres autonomistes pourraient le rejoindre.

Jean Lassalle (Résistons) – Élu en Pyrénées-Atlantiques

Le très remarqué candidat à la présidentielle, Jean Lasalle, résiste encore et toujours. Il a battu avec 2 000 voix d’avance le candidat de la République en Marche, Loïc Corrégé, ancien militaire novice en politique. Jean Lassalle conserve donc un siège qu’il occupe depuis 2002.

Gilbert Collard (FN) – Élu dans le Gard avec 50,2%

Le seul député sortant du Front National conserve son siège à l’Assemblée nationale. L’ancien avocat bat la candidate de la République en Marche de peu: 123 voix seulement. L’ancienne torera Marie Sara a en effet récolté 49,8% des voix.

Manuel Valls – Élu à Evry avec 50,3%

L’ancien Premier ministre a été réélu tout juste avec 50,3% et 139 voix d’avance. Il était opposé à la candidate de La France Insoumise, LFI Amrani Farida.

François Ruffin (PCF-Front de Gauche-France insoumise) – Élu dans la Somme avec 55,34%

Propulsé sous le feu des projecteurs avec son documentaire Merci patron!, le réalisateur François Ruffin a remonté les dix points de retard qu’il comptait sur le candidat de La République en Marche dans la Somme.

Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) – Élu dans les Bouches-du-Rhône avec 60%

Il avait perdu son duel face à Marine Le Pen en 2012. Cette fois, Jean-Luc Mélenchon a gagné son pari et viendra grossir les rangs de son mouvement La France Insoumise. Il a été élu à Marseille face à une candidate macroniste.

Éric Woerth (LR) – Élu dans l’Oise avec 51,98%

Distancé au premier tour, l’ancien ministre de François Fillon, mis en examen puis blanchi dans l’affaire Bettencourt, a réussi à refaire son retard pour devancer d’un cheveu la candidate présidentielle, Stéphanie Lozano.

LES MINISTRES

Marisol Touraine (PS) – Battue dans la 3e circonscription d’Indre-et-Loire (43,41%)

L’ancienne ministre de la santé a été battue par la candidate de droite UDI-LR Sophie Auconie. Une surprise puisque la candidate socialiste était arrivée en tête du premier tour avec 28,54% des voix.

Richard Ferrand (République En Marche) – Élu dans le Finistère avec 56,53%

Empêtré dans plusieurs affaires révélées par la presse française, le ministre de la Cohésion des territoires, qui a refusé de faire un pas de côté, a été réélu dans le Finistère devant la candidate Les Républicains Gaëlle Nicolas.

Annick Girardin (République En Marche) – Élue Saint-Pierre-et-Miquelon (51,87%)

Il s’en est fallu de peu pour la ministre de l’outre-mer. Mais Annick Girardin a sauvé son poste gouvernemental pour quelques voix de préférence dans sa circonscription située à quelques encablures du Canada.

Bruno Le Maire (République En Marche) – Élu dans l’Eure (63%)

Ancien candidat malheureux aux primaires de la droite, transféré dans l’équipe gouvernementale par Emmanuel Macron, le ministre de l’économie Bruno Le Maire a été réélu dans l’Eure où il était opposé à une candidate FN.

Christophe Castaner (République En Marche) – Élu dans les Alpes-de-Haute-Provence (61,57%)

Le ministre chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement a été réélu. Il a devancé le candidat de La France insoumise, Léo Walter dans les Alpes de Haute-Provence. Mais s’il reste au gouvernement, il cédera son poste à sa suppléante PS.