LIÈGE

PHOTOS & VIDÉO | «Non au GSM au volant»: au cœur d’un accident place Saint-Lambert

Action «coup de poing» ce mardi matin, place Saint-Lambert, à Liège. Où une opération de sensibilisation était rondement menée sous le thème «Non au GSM au volant». Immersion.

Sur le coup de 10h30 ce matin, face au Palais des Princes-Évêques, place Saint-Lambert. Une automobiliste, distraite par l’usage de son GSM au volant, percute un motard. Ce dernier est gravement blessé. Des témoins de l’accident s’arrêtent. L’un d’eux appelle sans tarder les secours. Très vite, ambulanciers et pompiers arrivent sur les lieux. Suivis de la police qui définit le périmètre de sécurité. Pendant que des infirmiers apportent les premiers soins à la victime. L’automobiliste, elle, est sous le choc. Les pompiers prêtent renfort aux infirmiers. La coordination s’organise, bien rôdée. Un quart d’heure à peine après avoir été renversé, le motard est embarqué en ambulance, direction l’hôpital le plus proche. Aux dernières nouvelles, et sans surprise, ses jours ne sont pas sans danger.

PHOTOS & VIDÉO | «Non au GSM au volant»: au cœur d’un accident place Saint-Lambert
Aperçu panoramique de l’intervention, depuis le balcon du Palais des Princes-Évêques. EdA

PHOTOS & VIDÉO | «Non au GSM au volant»: au cœur d’un accident place Saint-Lambert
Le colonel Scevenels, l’un des coordinateurs de l’opération. EdA
Sans surprise, oui, parce que tout ceci n’était en réalité que le scénario d’une opération de sensibilisation qui se déroulait ce lundi matin, dans le centre de Liège. Une opération amenée à se répéter. Comme l’encourage le colonel Scevenels, de la police de Liège: «Cette opération est une première ici, dans le centre de Liège. Nous aspirons à ce qu’il y en ait d’autres.» À ses côtés, un gardien de la paix, venu épauler les forces de l’ordre. Il complète: «Ce travail de sensibilisation débute dès la plus jeune enfance, à l’école et à la maison. C’est fondamental que, dès leur plus jeune âge, nos jeunes soient conscientisés des différents risques de la route.»

Une minute d’exercice, une heure de préparatifs

À l’instar, donc, de l’usage du GSM au volant, thème central de l’opération du jour. Une opération encouragée par le gouvernement wallon et emboîtée par la Province. Son gouverneur, Hervé Jamar, ne voile pas son enthousiasme quant à ce type d’action: «J’espère qu’il y en aura dans d’autres villes. Je suis agréablement surpris par le monde présent, de même que par la couverture médiatique.» Il est vrai que les médias sont présents en nombre.

Parmi le public, des passants toutes générations confondues. Des jeunes témoignent: «Je reconnais que j’ai trop souvent tendance à décrocher au volant ou à envoyer un SMS, en pensant que je contrôle la situation... Mais je crains que ce soit une illusion.» Des moins jeunes témoignent aussi: «Le nombre de risques potentiels pour la sécurité routière ne cesse d’augmenter... De notre temps, nous n’avions pas ces GSM. Nous n’écoutions pas non plus de la musique à fond... ou dans des écouteurs. Nous avons l’impression qu’il y avait moins de sources de distraction possibles.»

Et le colonel Scevenels de conclure sur une indication plus logistique: «Au niveau de la préparation de cette opération, il faut retenir cette unité de mesure: une minute d’exercice équivaut à une heure de préparatifs.» D’après nos savants calculs, cette opération aura donc impliqué une quinzaine d’heures de travail. Pour une vraie réussite.

 

Un Wallon sur 20 envoie régulièrement des SMS au volant

Selon une récente enquête de l’Agence wallonne pour la sécurité routière auprès de 1.000 conducteurs wallons, un Wallon sur 20 envoie régulièrement des SMS au volant et il est déjà arrivé à un sur deux de consulter son GSM en conduisant après avoir reçu un message, une notification ou un appel. Selon l’étude, un conducteur sur 10 le fait même régulièrement.

Aller plus loin

+ Une opération menée par les services du gouverneur avec la Fédération des motards de Belgique. Lien vers leur site web. En collaboration avec la police et les pompiers de Liège, la centrale d’appels d’urgence 112 et le CHR de la Citadelle.

++ Cette reconstitution a été filmée afin de réaliser une vidéo de sensibilisation. D’ici là, découvrez cet autre clip de sensibilisation, toujours autour du thème de l’usage du GSM au volant, qui a été massivement relayé sur la toile: