TENNIS

Roland-Garros 2017: Steve Darcis «n’a pas le sentiment d’avoir joué»

Roland-Garros 2017: Steve Darcis «n’a pas le sentiment d’avoir joué»

Steve Darcis (ATP 38) n’a pas pris de plaisir contre Raonic. BELGA

Steve Darcis n’a pas apprécié son premier tour face à Milos Raonic, qui l’a éliminé en trois sets au premier tour de Roland-Garros.

Steve Darcis (ATP 38) n’a pas réussi à forger l’exploit, ce lundi, au premier tour à Roland-Garros. Sur le court n°2, le Liégeois, 33 ans, auteur d’un excellent début de saison, n’a rien pu faire contre la puissance de feu de Milos Raonic (ATP 6), qui a claqué 15 aces et frappé 44 coups gagnants pour s’imposer 6-3, 6-4, 6-2 en 1h32.

«Je ne suis même pas déçu, car je n’ai pas le sentiment d’avoir joué aujourd’hui», a-t-il confié avec philosophie à l’issue de sa défaite. «Il était beaucoup plus fort que moi.»

La tâche s’annonçait très difficile, voire insurmontable, pour Steve Darcis contre Milos Raonic qui, avec son 1,96 m, sert plus vite que son ombre et peut dès lors se permettre de prendre beaucoup de risques sur les jeux de retour pour breaker son adversaire. Et c’est exactement ce qui s’est produit.

«Je déteste»

«Je m’y attendais. Je savais qu’il n’y aurait pas beaucoup d’échanges. En plus, il jouait très bien. Même du fond, il était très solide. Je regardais passer les balles. C’était un bon entraînement», poursuivit-il. «Mais bon, il y a parfois des tirages comme ça. C’est le tennis. Il y a des joueurs qui apprécient de rencontrer ce genre d’adversaire, et qui servent et retournent aussi mieux que moi, mais moi, je déteste. Sur ses jeux de retour, il frappe et ça rentre ou ça sort. Bref, je ne touche pas la balle. Et sur son service, je ne la touche pas non plus», sourit-il.

Steve Darcis est encore engagé en double à Roland Garros avec le Français Benoît Paire, puis il tournera ensuite son regard vers le gazon. Il a prévu de s’aligner à Rosmalen, au Queen’s et au nouveau tournoi d’Antalya. Pour terminer, bien sûr, par Wimbledon. «L’an dernier, j’avais préféré faire l’impasse car j’avais peur pour mon poignet, mais cette-fois, j’y serai.»

Nos dernières videos