OBOURG

Obourg: une journée de deuil à la cimenterie avant la reprise de l'activité

Obourg: une journée de deuil à la cimenterie avant la reprise de l'activité

Le personnel de la cimenterie a observé une minute de silence en la mémoire d'Olivier Descamps, tué dans l'effondrement de l'extrémité d'un four Ugo PETROPOULOS

Olivier Descamps, tué dans l'effondrement qui a touché le site d'Obourg mardi 23 mai, a été enterré aujourd'hui. Ses collègues lui ont rendu hommage avant la reprise progressive des activités.

Ce matin du lundi 29 mai était une journée dédiée au deuil et au souvenir pour les membres du personnel de la cimenterie d'Obourg (Mons). Une minute de silence fut observée ce matin à 10h sur le site pour rendre hommage à Olivier Descamps, victime du grave accident survenu sur le site montois d'Holcim. Pour rappel, la chambre à fumée d'un des fours de la cimenterie s'est effondré, ensevelissant le malheureux travailleur de 34 ans.

Les funérailles d’Olivier Descamps ont eu lieu ce lundi. L’usine a été fermée pour permettre à tous de rendre un dernier hommage à leur collègue disparu et très apprécié.

Dans un communiqué, la direction de Holcim Belgique tient à "remercier toutes les équipes concernées par ce drame qui ont apporté leur aide afin de gérer au mieux ces moments particulièrement difficiles". Certains collaborateurs ont d’ailleurs pris part activement aux opérations de secours. Après une longue attente et l’espoir de retrouver leur collègue vivant, les collaborateurs de l’usine ont finalement dû faire face à la triste nouvelle de son décès et tentent encore de l’accepter.

Durant les deux jours qui ont suivi l’effondrement de la chambre à fumées, la préoccupation première a été de localiser Olivier Descamps. Son corps a pu être restitué à sa famille mercredi soir.

Au vu de la gravité des événements, la direction d’Holcim a procédé, dès mardi dernier, à la mise à l’arrêt complet de l’usine. Aujourd’hui,se pose la question de la relance de l’outil, qui se fera vraisemblablement en douceur. "Le personnel est très éprouvé mais bénéficie du fort soutien de sa société-mère afin de reprendre progressivement les activités et de remettre les fours en état de marche", poursuit Holcim dans son communiqué.

Concernant les causes de l'accident, une enquête a débuté pour les identifier et empêcher qu’un tel drame se reproduise. Les dégâts causés par l’accident sont importants et ont mis un four hors service. "L’objectif est de remettre en route un premier four, dès que possible, tout en travaillant à l’étude de la reconstruction de l’arrière du four qui a été endommagé".

"Si l’activité du site reprendra donc progressivement, ce lundi 29 mai reste une journée de deuil pour le personnel et la direction de Holcim Belgique. Toutes leurs pensées vont aujourd’hui à la famille de Olivier", conclut le communiqué.


Nos dernières videos