SAINT-JOSSE

Fusillade à Saint-Josse: leur état de santé empêche d’entendre des témoins

Fusillade à Saint-Josse: leur état de santé empêche d’entendre des témoins

La rue a été bouclée. RTBF

Le juge d’instruction en charge de l’enquête sur la fusillade de Saint-Josse n’a encore délivré aucun mandat d’arrêt, a indiqué le parquet de Bruxelles.

Le juge d’instruction en charge de l’enquête sur la fusillade de Saint-Josse n’a encore délivré aucun mandat d’arrêt, a indiqué le parquet de Bruxelles. «Certaines personnes doivent encore être entendues, ce qui n’a pas été possible jusqu’à présent en raison de leur état de santé», a expliqué le porte-parole du parquet, Denis Goeman. «Le juge d’instruction a donc prolongé de 24h00 le délai pour délivrer des mandats d’arrêt», a-t-il ajouté.

La fusillade a éclaté samedi après-midi dans la rue de la ferme à Saint-Josse, au cœur de la capitale. Selon les premiers résultats de l’enquête, elle serait liée à un conflit de voisinage entre deux familles habitant dans le même immeuble.

Cinq personnes au total sont impliquées dans les faits, dont un mineur de 16 ans «qui sera mis à disposition d’un juge de la jeunesse», a poursuivi le parquet. «Les quatre autres individus majeurs seront mis à la disposition du juge d’instruction qui a été saisi pour tentative de meurtre et coups et blessures volontaires», a encore dit le porte-parole du parquet.


Nos dernières videos