POLÉMIQUE

«Venez avec un joli décolleté»: la consigne vestimentaire sexiste de l'ULB adressée aux médecins diplômées

Auto start Auto next Pub delayed Admin name :

Pour la proclamation, il est de coutume de se mettre sous ses plus beaux atouts pour fêter l’événement. Mais quand consigne est donnée de porter «un joli décolleté», les destinataires de ce mail ont raison de crier au sexisme.

Comme tous les ans et pour toutes les promotions, le secrétariat de la faculté de médecine de l’ULB donne rendez-vous à ses étudiants fin juin pour la proclamation. Un mail est envoyé à chacun pour leur donner le lieu et la date de cette cérémonie qui félicite les étudiants qui ont réussi, en particulier les gradés. On prévoit même de prêter une toge, pour une photo que chaque promu gardera précieusement.

Seulement, une phrase fait tache dans ce mail envoyé aux étudiants. Partagée vendredi soir sur le groupe Facebook anonyme «ULB Confession», cette phrase crée l’émoi sur le réseau social.

 

«

D’un point de vue esthétique, il est préférable que les femmes revêtent une robe ou une jupe ainsi qu’un joli décolleté et les hommes, un costume. Bien entendu, mesdames, cette consigne n’est pas obligatoire.

»

 

Le professeur Schetgen, doyen de la faculté, a rapidement réagi en renvoyant un nouveau mail aux étudiants.

 

«

Bonjour, Suite au mail que vous avez reçu récemment concernant la cérémonie de proclamation, je tiens à préciser que vous pouvez bien entendu porter la tenue de votre choix, pour autant qu’elle soit correcte et conforme à l’aspect solennel de cet événement unique dans votre vie. Que vous soyez garçon ou fille, nous souhaitons simplement qu’il y ait une certaine harmonie entre la toge portée à cette occasion et votre tenue. Au plaisir de fêter cet événement avec vous, Prof Schetgen — Doyen

»

 

Le doyen ne s’est pas contenté de rectifier le tir auprès de la communauté étudiante. Sur Twitter, l’ULB assure qu’il présentera ses excuses auprès des étudiantes. Car rectifier la consigne n’était pas suffisant, il fallait poser un geste en réaction du dérapage sexiste, qu’il soit volontaire ou non. À RTL, le Doyen affirme qu’il réserve, au moins, un rappel à l’ordre à l’auteur de ce mail, qui est bien parti du secrétariat.

 

 


Nos dernières videos