BELGIQUE

OTAN: «On ne doit pas se focaliser sur les 2%», estime Kris Peeters

OTAN: «On ne doit pas se focaliser sur les 2%», estime Kris Peeters

Photo News

Le vice-Premier ministre Kris Peeters (CD&V) estime que l’on ne doit pas se focaliser sur le chiffre de 2% du PIB que les États membres de l’OTAN sont appelés à consacrer à la défense, a-t-il déclaré vendredi dans «De Afspraak op vrijdag». Il est selon lui plus important de regarder précisément ce que ce pourcentage englobe.

Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi les pays de l’OTAN à investir davantage dans la défense. L’engagement pris en 2014 par tous les pays alliés est de consacrer 2% de leur Produit intérieur brut (PIB) à la défense d’ici sept ans. Le Premier ministre Charles Michel a déjà confirmé une hausse des budgets militaires, sans s’engager sur les 2%.

«Nous pouvons aspirer à cela à terme», estime Kris Peeters. Il souligne que la Belgique se situe actuellement aux environs de 0,92% du PIB et souhaite atteindre 1,3% d’ici 2030.

«La question est: qu’est-ce que cela comprend? «, nuance le vice-Premier. La Grèce, par exemple, est dans la norme, mais une grande partie du personnel n’est pas suffisamment équipée, tandis que d’autres pays incluent la police ou la gendarmerie dans le budget, ajoute-t-il.

«Nous ne devons pas nous focaliser sur ce chiffre. Ce que ces 2% comprennent est qualitativement plus intéressant. Je pense que le président Trump s’est un peu précipité dans son message», conclut-il.