Les regrets de François Fillon avant une reconversion dans le privé?

Les regrets de François Fillon avant une reconversion dans le privé?

AFP

Le candidat malheureux des Républicains aurait confié ses regrets, notamment sur son alliance avec Sens Commun.

Discret depuis son élimination au premier tour de l'éléction présidentielle française, que devient François Fillon? L'ex-Premier ministre admet quelques erreurs, mais reste éloigné de la politique. Il prépare sa reconversion dans le privé, et rêve d'escalade.

Si François Fillon ne s'exprime quasiment pas pour l'instant, ses anciens lieutenants le font pour lui. "Il est passé à autre chose", confie par exemple son ami, et ex-coordinateur de sa campagne, Bruno Retailleau, dans les colonnes du Parisien. "Il prépare sa reconversion dans le privé. Il a envie de faire des choses concrètes, et dans un univers qui n'a rien à voir avec la politique", ajoute  Anne Méaux, sa conseillère en communication.

Nos confrères du Parisien sont malgré tout parvenu à obtenir quelques informations au sujet du candidat. Le Sarthois laisse notamment transparaître quelques regrets sur la gestion de sa campagne électorale. "Par rapport à Sens commun, j'ai sûrement fait une connerie. Je n'aurais pas dû leur donner autant de place dans ma campagne", aurait-il expliqué au téléphone à un "ancien ministre".

Mais si François Fillon prépare sa reconversion dans le secteur privé, il a surtout du temps à accorder à sa défense. Le 30 mai prochain, il est en effet convoqué par la justice dans le cadre des soupçons d'emplois fictifs de son épouse à l'Assemblée nationale.