MONDE

Kurdes violentés à Washington: la vidéo qui accable Erdogan

Alors que le président turc, Recep Tayyip Erdogan, était en visite à Washington, des résidents kurdes ont manifesté à proximité des lieux. Avant d'être violemment écartés par des forces de sécurité. Sur ordre d'Erdogan? Une vidéo porte à le penser.

Sur des images relayées par plusieurs médias, dont CNN, on peut apercevoir le président turc Recep Tayyip Erdogan échangeant quelques mots aux forces de sécurité qui l'accompagnent.

La suite fait froid dans le dos. Des manifestants kurdes, venus faire entendre leur colère face à la politique du président décrié, sont violemment (et cela reste un euphémisme) écartés.

La scène se déroule devant la résidence de l'ambassadeur de Turquie, à Washington. Bilan, "onze personnes plus un policier blessés, neuf personnes parmi les blessés transportées à l'hôpital, d'où elles sont ressorties depuis." 

La scène qui accable le président turc

La vidéo, mise en ligne jeudi dernier, montre un homme en costume (un garde du corps?) échanger quelques mots avec Erdogan, installé dans une voiture garée à quelques encablures des manifestants. La manifestation se déroule jusque là dans le calme.

Entre temps, l'homme en costume s'adresse à un autre qui acquiesce et quitte les lieux, semblant se diriger vers l'endroit de la manifestation. Les slogans se taisent; les affrontements débutent. L'homme en costume, manifeste intermède entre Erdogan et les assaillants, retourne échanger quelques mots avec le président turc. 

Le son des sirènes des policiers et ambulanciers force Erdogan à sortir de son véhicule. Il observe la scène, sans dire un mot. Et de rentrer dans la résidence de l'ambassadeur...

Nos dernières videos