article abonné offert

«Une sorte de camp de vacances où bien se sentir»

À la direction de la Résidence «Les Floricots» depuis 13 ans (un agrément pour 86 lits en MR dont 25 requalifiés en MRS, auxquels s’ajoutent 13 places de court séjour et donc 39 résidences-services), Quentin Croisez (38 ans) la conçoit comme «une sorte de camp de vacances où bien se sentir plutôt qu’une maison de repos classique.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 125 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos