La rue du Stade, une rue renversante!

Cette semaine, le SPW (le Service public de Wallonie) a fermé la passerelle du fair-play, entre la Ligne 38 et la rue du Stade, à Herve. Une déviation a été mise en place. Et quelle déviation! Suivez le guide et la signalisation… Rue Gustave Taillard, ce sont ses pieds qu’il faut suivre. Rue des Écoles, il faut faire le poirier pour comprendre. Et rue La Neuve, on jette un œil au ciel. Il n’y a que rue du Stade que la signalisation est conforme. Trop tard, puisqu’on est arrivé. Et en se prenant la tête, évidemment!

Jeholet, chef de Spa?

Au conseil communal de lundi soir, à Herve, Victor Beckers (cdH) a souligné que les impôts à Herve étaient parmi les plus élevés de l’arrondissement: «Plus qu’à Dison ou Spa!» De quoi irriter le bourgmestre de Herve, Pierre-Yves Jeholet (HDM): «Moi je suis content de vivre à Herve. Tu veux aller à Dison? Et à Huy, ils ont le nucléaire; à Spa, ils ont l’eau. Avec les recettes qu’ils ont (NDLR: les rentrées financières de la commune, perçues pour l’exploitation des centrales nucléaires à Huy et pour celle des sources à Spa), il y aurait peut-être moyen de faire autrement mais je ne veux pas me mêler de leurs comptes»… Le «chef» de Spa appréciera.

On jette les bébés, à Herve!

Jolie expression que celle utilisée par Victor Beckers ce lundi soir au sujet des finances communales: «Je ne veux pas jeter l’eau du bain avec le bébé…» Pauvre bébé! Et si on jetait l’eau du bain et non le bébé?

Le vendeur malin!

La Ville de Herve a dû rectifier l’acte d’achat d’un bien (rue Jardon) écrit à la fin des années 80. La raison? L’ancien propriétaire l’a vendu aux actuels riverains… et à la Ville de Herve! «Le bien a été vendu deux fois, il faut changer l’acte», a expliqué l’échevin de l’Urbanisme. En voilà, un vendeur malin. La Ville va donc devoir rétrocéder une partie du terrain aux propriétaires… Et le vendeur devra rembourser quelque 400€, avec près de 30 ans de retard.

Toilettes bien torchées

Les travaux vont bon train pour agrandir l’école de Bellevaux: les ouvriers se sont attaqués à la réfection des sanitaires… Et comme les filles préfèrent aller aux toilettes à deux, ce sont des WC communs qui ont été aménagés. Plus facile ainsi lorsqu’on se retrouve au bout du rouleau d’emprunter celui de sa voisine! Les plus petits pourront également s’aider en cas de difficulté à s’essuyer le derrière… Un vrai gain de temps pour les institutrices! Avec des économies de cloisons, c’est sûr, l’échevin des Finances sera moins dans la m**** pour boucler le budget de la Ville en fin d’année! Mais non, bien sûr. Les travaux ne sont pas terminés, a indiqué le bourgmestre de Malmedy en commentaire de cette photo qu’il avait postée sur Facebook. On peut donc imaginer qu’une cloison sera posée entre les deux WC? Pour les détracteurs, c’est pas de pot…


Nos dernières videos