NOISY

Six défendeurs du château de Noisy assignent le propriétaire en référé

Six défendeurs du château de Noisy assignent le propriétaire en référé

ÉdA

La SA Miranda, société anonyme propriétaire du château de Noisy (Houyet), a été assignée en référé le 12 mai 2017 par un avocat mandaté par six défendeurs du château. Selon eux, des infractions liées à l’environnement sont établies.

Ils dénoncent notamment une pollution du sol par des hydrocarbures et l’abattage d’arbres alors que le permis de démolition exigeait leur plus grand soin: «cette pollution a été constatée par la police de l’environnement. Quant aux arbres, la société n’a pas fait dans le détail.»

+ LIRE AUSSI| AVANT/APRES| Le château de Noisy, c’est fini 

L’avocat des défendeurs du château espère que le juge rendra une décision déclarant le permis de démolition illégal. «Il dira si oui ou non il y a des infractions à la loi sur l’environnement et pourra ensuite rendre un jugement contenant une série d’interdictions», a-t-il fait savoir.

La société Miranda a quant à elle estimé que cette action en référé a pour seul et unique but de rattraper le coup perdu face au Conseil d’État qui a déclaré le permis de démolition légal, en mars 2017. «Il n’y a aucun danger pour les arbres et aucun danger de pollution puisque les citernes à mazout ont été vidangées. Quant à un éventuel problème patrimonial, la moitié du château est déjà détruite», a commenté l’avocat de la SA Miranda.

Une première audience a eu lieu jeudi en référé. Un calendrier a été décidé. Les plaidoiries sont prévues le 1er juin à 14h00.