article abonné offert

La résidence d’été d’Erard de La Marck

La résidence d’été d’Erard de La Marck

-Eda

Le presbytère de Saint-Séverin (Nandrin) porte encore les traces d’Erard de La Marck, prince évêque de Liège de 1506 à 1538.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 314 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?