HUY

Les résultats d’un projet Erasmus+ sur la remédiation scolaire présentés à Tihange

Les résultats d’un projet Erasmus  sur la remédiation scolaire présentés à Tihange

- Photo News

La ministre de l’Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Marie-Martine Schyns, s’est réjouie de l’aboutissement de l’étude «Vers une remédiation plus efficace à partir de pratiques européennes performantes» présentée vendredi au Centre d’Autoformation et de formation continuée (CAF) de la Neuville à Tihange.

«Ce projet a été initié en 2015», explique sa coordinatrice Sabine Haot. «Nous avons constitué des équipes de professeurs et de chefs d’établissement qui se sont rendus dans trois pays que nous avions sélectionnés pour leurs grands progrès aux tests PISA (Aptitude scolaire). L’Angleterre, les Pays-Bas et l’Italie appliquent notamment la valorisation constante des progrès des élèves, quels que soient les résultats, la mise en activité continuelle des élèves qui sont réellement acteurs de leurs apprentissages, l’utilisation de sources d’informations multiples (livres, atlas, moteurs de recherche) et la sollicitation de l’esprit critique.

L’étude a débouché sur un recueil de 34 fiches de bonnes pratiques pédagogiques et sur un module de formation exposant la genèse du projet, les systèmes scolaires étudiés ainsi que leur politique de remédiation. Ce modèle tourne déjà dans les écoles.

Les établissements qui ont participé à cette étude sont les Athénées Royaux Vauban de Charleroi, de Ganshoren, Prince Baudouin de Marchin, de Pont-à-Celles et de Saint-Ghislain.