BIÈRE

Le Brussels Beer Project cire ses pompes au Japon

La brasserie artisanale Brussels Beer Project s’exporte au Japon. Elle ouvre en effet un bar dans le quartier de Shinjuku, où les fans tokyoïtes pourront élire leurs bières préférées selon la formule éprouvée à Bruxelles.

Le Brussels Beer Project a ouvert un nouveau bar. Ne le cherchez pas à Flagey, au Châtelain ou au Parvis: c’est... à Tokyo que les fondateurs Olivier de Brauwere et Sébastien Morvan ont branché les pompes. Il s’agira d’un «taproom collaboratif» implanté dans le quartier de Shinjuku, l’arrondissement tokyoïte le plus cosmopolite.

Celui-ci compte près de 340.000 habitants sur 18km2, soit 18.5000 habitants au km2. C’est aussi le quartier très animé des bars et restos. Une réserve d’amateurs de bière considérable, donc.

Le Brussels Beer Project cire ses pompes au Japon
BBP
«La communauté choisira les bières permanentes»

Le Beer Project explique que ce bar est «une nouvelle maison au Japon pour notre communauté tokyoïte», dont certains sont fans des amères, des épicées et des noires aux étiquettes fluo produites en bord de Canal. «Les Japonais pourront y découvrir en permanence 12 bières du BBP différentes, dont certaines expérimentales disponibles uniquement à la brasserie, mais aussi des bières venant d’étoiles montantes du craft japonais».

Comme on ne change pas une formule qui gagne, le Brussels Beer Project reproduit à Shinjuku sa recette collaborative à succès. «La communauté sera impliquée à travers le choix des futures bières permanentes». Des gadgets comme une visite en 360° des installations bruxelloises feront encore davantage mousser des Japonais «toujours friands de technologies».

3 créations japonaises

Le Brussels Beer Project cire ses pompes au Japon
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe trinque à la BBP lors de son dernier voyage à Bruxelles. BBP
La brasserie artisanale bruxelloise, qui s’est installée il y a moins de deux ans à Dansaert, s’exporte bien au Japon. «Le BBP vend dans 20 pays mais le Japon est notre 2e marché à l’export», expliquent les brasseurs, qui réalisent cependant la majorité de leurs ventes à Bruxelles.

Dans les cuves, le Beer Project puise aussi ses idées au pays du sake. Deux créations récentes de la brasserie bruxelloises en sont en effet directement inspirées. La Soleil Levant d’une part, saison infusée aux roses, hibiscus et bourgeons de cassis, a été cocréée avec son importateur japonais. Il paraît que le Premier ministre Shinzo Abe est fan... La toute nouvelle Zenith Zest d’autre part, saison infusée au poivre de Sansho et zeste de yuzu, est une collaboration avec la brasserie Kyoto Brewing.

C’est aussi à Kyoto qu’une 3e bière «from Japan» vient d’être brassée, enrichie de miel 100% belge. Et qui devrait donc buzzer à Tokyo comme à Bruxelles.

Le Brussels Beer Project cire ses pompes au Japon
L’équipe du Brussels Beer Project devant son adresse à Tokyo: (de g. à d.) le cofondateur Olivier de Brauwere, le délégué à Tokyo Maxime Pecsteen, le maître-brasseur Yves Leboeuf et le cofondateur Sébastien Morvan. BBP


Nos dernières videos