PECQ

Amélie Nothomb, une rencontre tout en humour et émotion

Les bibliothécaires de Pecq ont réussi leur pari: attirer la romancière belge Amélie Nothomb; une rencontre en toute simplicité et sympathie…

Amélie Nothomb est sans conteste une star de l’édition. Depuis 1992 et «Hygiène de l’assassin», tous ses livres sont des best-sellers! Le succès ne lui a en tout cas pas fait perdre sa simplicité et sa gentillesse. Ce jeudi après-midi, l’auteure belge s’est livrée en toute sympathie face une assemblée d’«amis» – comme elle aime nommer ses lecteurs – bien garnie. Elle a séduit par sa gentillesse, son plaisir à répondre aux questions et aux sollicitations mais aussi sa proximité avec les lecteurs. Près de deux cents personnes ont apprécié chaque minute en sa compagnie… elles n’ont pas vu l’heure passer! Fort heureusement, les lecteurs ont pu profiter de la séance de dédicaces pour encore partager quelques instants avec l’auteure. Et, on ressentait ce même plaisir d’être présent et de partager un moment avec les autres dans le chef de l’invitée de marque emprise d’une certaine émotion et nostalgie…

Sa grand-mère a vécu à Tournai

Avant de se rendre à l’administration communale de Pecq, à la rencontre des lecteurs, les bibliothécaires avaient en effet concocté une belle surprise à Amélie Nothomb. Elles lui ont permis de retourner sur les traces de sa grand-mère qui a vécu à Tournai. «Elle me disait qu’elle habitait dans un palais, sourit l’auteure. Comme c’était une femme qui aimait bien se vanter, je ne la croyais pas vraiment… En fait, elle disait bien la vérité! J’ai été émue en m’arrêtant devant cette habitation (le château Boucher situé à la rue Saint-Brice, la grande bâtisse blanche où siège la mutualité chrétienne, NDLR.) qui a vu grandir ma grand-mère. Elle me parlait également de Tournai comme étant la plus belle ville du monde, et je le reconnais la ville est très belle!»

D’autres souvenirs toucheront l’auteure, les larmes aux yeux… un reportage tourné au Japon où l’on retrouve son père ainsi qu’une archive du Collège Notre-Dame de Tournai que l’un de ses aïeuls à fréquenter… Tout en gardant son côté énigmatique, Amélie Nothomb possède aussi une bonne dose d’humour et d’autodérision! Et, elle est une acharnée de l’écriture avec vingt-six romans publiés, et quatre-vingt-six écrits! «Mon secret est de ne jamais m’arrêter d’écrire! Tous les jours, sans exception, je me mets à ma table de 4 h à 8 h du matin pour écrire… L’inspiration et l’imagination sont des muscles qu’il faut faire travailler de manière continue. Je n’ai pas encore fini la rédaction d’un livre que je commence déjà celle du suivant…» De quoi encore procurer de nombreuses heures de plaisir à ses lecteurs et espérer d’autres rencontres!

En photos et vidéos sur www.lavenir.net/nothomb-pecq