SPORTS

Coup marketing plus qu’exploit sportif, le nouveau record du monde de marathon confectionné par Nike est attendu ce week-end

Coup marketing plus qu’exploit sportif, le nouveau record du monde de marathon confectionné par Nike est attendu ce week-end

Les trois champions qui ont la lourde tâche de faire tomber ce record et descendre sous la barre mythique des deux heures. Nike / Capture

En descendant sous la barre mythique des deux heures, la firme américaine Nike espère frapper un grand coup dans l’histoire du sport et battre le record du monde du marathon grâce à une organisation visant le coup marketing de l’année.

Le 28 septembre 2014, le Kenyan Dennis Kimetto établissait à Berlin le record du monde actuel du marathon, parcourant les 42,195 kilomètres en 2 heures, 2 minutes et 57 secondes.

Mais ce week-end, à Monza, la firme américaine Nike espère bien passer sous la barre mythique des deux heures grâce à une organisation qui fera(it) de ce record d’avantage un coup marketing qu’un véritable exploit sportif à travers son programme «Breaking 2».

En effet, pour battre le record de Kimetto, Nike a mis les petits plats dans les grands. Surtout, il a calculé son coup pour optimiser ses chances de succès en réunissant toutes les conditions nécessaires à cet «exploit».

 

Des conditions qui flirtent avec les règles d’homologation

 

Champion olympique en titre de la discipline, le coureur de fond kenyan Eliud Kipchoge tentera donc de descendre sous la barre des deux heures en courant les 42,195 kilomètres sur un circuit fermé, tiré par des «lièvres» et muni d’une chaussure révolutionnaire.

Coût total de l’opération? 30 millions d’euros!

Sur le circuit automobile de Monza, Kipchoge, dont le record personnel s’affiche actuellement à 2 heures 3 minutes et 5 secondes, effectuera 17,5 boucles d’un circuit plat de 2,4 kilomètres, en compagnie de l’Éthiopien Lelisa Desisa, son dauphin lors des derniers JO, et de l’Érythréen Zersenay Tadese, quadruple champion du monde de semi-marathon. Si ces deux «lièvres d’exception» auront la tâche d’accompagner le plus loin possible le futur recordman en assurant un tempo entre 2 minutes 50 secondes et 2 minutes 51 secondes par kilomètre, une vingtaine d’autres coureurs se sacrifieront par vagues successives tout au long de l’épreuve avec la tâche de protéger les trois champions du vent, tout en étant eux-mêmes abrités dans le sillage d’une voiture.

 

Marquer un coup dans la guerre technologique

 

En outre, les coureurs seront «équipés» d’une chaussure révolutionnaire, la Nike Zoom. Celle-ci comporte une semelle au sein de laquelle on trouve lame en fibre carbone arrondie. Cette semelle est destinée à limiter la déperdition d’énergie des coureurs, repoussant sans cesse les frontières de la technologie dans ce qui s’apparente à une véritable guerre entre les marques. Mais si l’on flirte avec les règles de l’homologation, celui-ci devrait bel et bien être officialisé si tout se passe «comme prévu»…

Nos dernières videos