AUDERGHEM

Oxygen: avant la reconversion de bureaux en logements, la plus haute fresque éphémère de Bruxelles à Auderghem

Le street-artist Sozyone Gonzalez a reçu le plus haut terrain de jeu jamais vu à Bruxelles: le 191 du boulevard du Souverain à Auderghem, tour de bureaux des années 70 qui sera revalorisée en logements dans le projet Oxygen de Besix RED. Urbana / Besix RED

La plus grande fresque éphémère de Bruxelles orne le 191 du boulevard du Souverain à Auderghem. Sozyone Gonzales s’est vu offrir ce terrain de jeu géant avant la reconversion de la tour de bureaux en logements.

Besix Red et la Commune d’Auderghem ont présenté le 26 avril le projet résidentiel Oxygen, prévu dans le quartier de la maison communale et du centre culturel. Le projet remplace un immeuble de bureaux au boulevard du Souverain 191, qui sera confié avant démolition au street-artist Sozyone Gonzalez, via l’asbl Urbana. Cette fresque, la plus grande de Bruxelles, est donc par essence éphémère.

Conçu par le bureau Assar, le nouvel immeuble accueillera quelque 200 habitants. Il déclinera 11.000m2 sur 89 appartements aux normes passives, allant du studio au 3 chambres. Chaque logement sera doté d’une terrasse. Des panneaux photovoltaïques alimenteront les communs. Les travaux débuteront avant l’été avec la démolition du bâtiment existant. Les premiers appartements seront disponibles au printemps 2019, de 200.000 à 650.000€.

Promoteurs et autorités communales affirment avoir collaboré pour Oxygen. Leur ambition commune: «compléter le renouveau du centre d’Auderghem en amenant des résidents dans un quartier qui s’ouvre aux logements depuis quelques années».

«Auderghem a été l’une des premières communes à plaider pour ce type de reconversion de bureaux des années 70 en logements», assure le Bourgmestre en titre Didier Gosuin (Défi). «La reconstruction du “191” est donc plus qu’un symbole. C’est le signe d’un changement que nous avons réussi à faire passer auprès des porteurs de projets. Hormis dans certaines zones qui se prêtent moins bien au logement, le “tout-au-bureau” n’a plus sa place à Auderghem».

Il est complété par son Bourgmestre FF Christophe Magdalijns: «La reconversion de bureaux en logements est un moyen de limiter la navette de travailleurs venant de la périphérie. C’est aussi une occasion d’améliorer fortement la qualité du bâti. La commune prendra d’ailleurs le relais et rénovera l’espace public une fois les différents chantiers dans le Vieux centre terminés».

La fresque de Sozyone, son histoire, sa réalisation et sa déconstruction, occuperont une place de choix au cours du premier « Chaussée des Arts », le festival des arts d’Auderghem, du 6 au 14 mai au Centre Culturel.