LA LOUVIERE - LE ROEULX

Canal du Centre historique: augmentation de l'affluence pour le centenaire des ascenseurs?

Canal du Centre historique: augmentation de l'affluence pour le centenaire des ascenseurs?

Des bateaux électriques pour animer un peu plus le site du Canal du Centre historique. Voies d'eau du Hainaut

Malgré qu'ils soient labellisés par l'UNESCO, les ascenseurs à bateaux du Canal du Centre ne sont pas une destination touristique privilégiée. L'asbl qui gère le site élargit doucement son offre pour capter un peu plus le public familial.

Les ascenceurs à bateaux du Canal du Centre historique sont uniques au monde: ce sont les seuls ascenseurs du début du 20e siècle encore en état de fonctionnement. Ils sont labellisés UNESCO depuis 1998 et classés au patrimoine de l'humanité.

Mais ils n'attirent pas la grande foule pour autant. En 2016, le site du Canal du Centre a enregistré 21 456 visites, soit une légère baisse par rapport à 2015 (21 668). Idem pour l'ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu, lui aussi unique en son genre et qui passe de 30 642 à 29 169 visites. Le plan incliné de Ronquières progresse quant à lui, mais a connu un creux en 2015, avec 17 632 visites. 2016 a été meilleur avec un chiffre de 20 059.

Seule la base de loisirs de Claire-Fontaine à Godarville confirme son explosion de 2015, année où la fréquentation du lieu a augmenté de plus de 10 000 personne. Avec 34 098 visiteurs, c'est le site géré par l'asbl des Voies d'eau du Hainaut le plus fréquenté.

Pourquoi ces chiffres relativement modestes pour les ascenseurs? A cause notamment d'une certaine méconnaissance locale. "Les ascenseurs sont parfois trop peu connus des enseignants. On va parfois bien loin pour des excursions pédagogiques, alors que ce sont des outils extraordinaires juste à côté. Nous essayons de sensibliser les enseignants à l'intérêt de ce site", avance Fabienne Capot, présidente de l'asbl. 

Le public familial et local est la première cible des exploitants de ces sites. Actuellement, plus d'un tiers des visiteurs sont originaires de la province du Hainaut, mais le potentiel de développement est encore large. "Si nous pouvions avoir 10% de la population du Centre, qui est de plus de 200 000 habitants, ce serait déjà bien."

Du bateau et du vélo

Pour capter ce public familial et local, l'asbl Voies d'Eau du Hainaut travaillent sur deux axes: les balades et les journées thématiques. Depuis septembre, il est enfin possible de découvrir le Canal historique autrement que par des croisières grâce à la location de bateaux électriques, sans permis, depuis le site de la Cantine des Italiens. "267 locations ont été enregistrées de septembre à octobre de 2016", annonce Dominique Mailleux, responsable du service commercial de l'asbl.

Sur terre, depuis le début de la saison touristique 2017, il est également possible de découvrir les sites à vélo: dix vélos sont désormais disponibles à la location à l'ascenseur n°3, et dix le seront bientôt à l'ascenceur funiculaire. "En tout, ce sont 80 vélos que nous avons acquis pour établir un système de location de vélos commun à toute la région du Centre", précise Laurent Cannizzaro, directeur adjoint de la Maison du Tourisme des Parcs et Châteaux, qui regroupe tous les offices de tourisme de la Région du Centre.

Côté journée thématique, en vrac, seront organisées une journée spéciale Afrique subsaharienne (10 juin), une promenade gourmande (21 mai), une croisière Halloween qui remporte toujours du succès (29 octobre)...Cette année, les voies d'eau du Hainaut seront particulièrement focalisées sur les journées du patrimoine des 9 et 10 septembre, dont la thématique sera "Voie d'eau, de terre et de fer". Les ascenseurs et le plan incliné de Ronquières sont en plein dedans.

Cette année 2017 constitue le centenaire du Canal du Centre et que l'asbl compte le fêter. L'occasion peut-être de booster la fréquentation. Mais peut-être aurait-il fallu communiquer plus massivement et plus tôt là-dessus. Car en cette fin du mois d'avril, on ne sait toujours pas exactement de quoi il en retourne. Tout au plus sait-on qu'un ouvrage historique sera édité par l'Institut du Patrimoine Wallon. Mais pas de quoi rameuter les familles locales, ni des touristes hollandais à ce stade...

Infos: voiesdeau.hainaut.be