Quand Trump contredit Trump sur la stratégie à adopter en Syrie

Quand Trump contredit Trump sur la stratégie à adopter en Syrie

En 2013, Donald Trump prônait une autre stratégie sur la question syrienne. AFP

En septembre 2013, Donald Trump n’était qu’un homme d’affaires et star de la télévision. Mais il donnait déjà son avis sur la crise syrienne. Et l’opinion du citoyen Trump est très différente de celle du président Trump.

Entre ce qu’a tweeté Donald Trump en septembre 2013 et ce qu’il fait en tant que président, il y a plus que des différences.

Septembre 2013 est un des moments où la pression internationale sur Bachar el-Assad a été la plus forte. D’importants bombardements au gaz avaient fait, en août, des milliers de morts. La «ligne rouge», la même qu’Assad a de nouveau franchie il y a quelques jours, venait d’être dépassée pour la première fois depuis le début du conflit en 2011.

À ce moment, Barack Obama était obligé de réagir mais le moyen de la réaction restait encore à décider. C’est sur la nature de cette réplique que Donald Trump donnait son avis dans une série de tweet. Et il n’était pas favorable à une intervention militaire américaine, l’exact inverse de ce qu’il a fait dans la nuit de jeudi à vendredi.

«

Président Obama, n’attaquez pas la Syrie. Il n’y a aucun avantage et que des inconvénients. Économisez votre «poudre» pour un autre (et plus important) jour!

»

«

J’espère vraiment que le président Obama ne va pas faire quelque chose d’irrationnel et de dangereux pour notre pays juste pour garder bonne figure. Il doit rester en arrière et se détendre.

»

«

«Prenez l’argent que nous gâcherions en Syrie. Je vous le donne. reconstruisez Détroit» Tellement vrai!

»

Ce mercredi, Donald Trump avait déjà amorcé un tournant dans sa vision du conflit syrien. Dans une allocution donnée devant la Maison-Blanche, il avait déclaré que son «attitude vis-à-vis de la Syrie et Assad a nettement changé […] Ce qui s’est passé est inacceptable».