La pétition liégeoise "Touche pas à mon commerce" a récolté plus de 8.000 signatures

La pétition "Touche pas à mon commerce", lancée le 20 février par des libraires de l'hyper-centre de Liège et qui vise le manque de diversité commerciale, a récolté plus de 8.000 signatures. Elle a été déposée vendredi à une délégation du collège communal emmenée par le bourgmestre. Le dépôt d'une motion lors du conseil communal du 24 avril prochain est par ailleurs envisagé.

Depuis plusieurs mois, les libraires de l'hyper-centre de Liège se plaignent de voir sans arrêt les mêmes types de commerces, vendant les mêmes produits, ouvrir dans le centre-ville. Ils avaient d'ailleurs ciblé les night-shops lors d'une action de protestation qui s'était déroulée en décembre dernier.

Le collège communal liégeois partage cette préoccupation puisque diverses mesures, visant notamment à faciliter l'accès aux commerces pour des projets commerciaux novateurs et d'artisanat, ont déjà été prises. Un fond a également été constitué dans le cadre du budget 2017 pour que la Ville puisse devenir bailleur principal de rez-de-chaussée remis à disposition de commerces spécifiques.

"Tous les acteurs autour de la table sont d'accord sur le constat d'une dégradation de la qualité et de l'offre commerciale ainsi qu'une diminution de sa diversité. Ils notent également l'augmentation de comportements inciviques, d'infractions urbanistiques, des phénomènes typiquement liés aux grandes villes. Face à ces problématiques multiples qui dépendent de différents niveaux de pouvoir, le Collège et la délégation ont décidé d'unir leurs efforts", a souligné la Ville au terme de la rencontre de ce vendredi.