FLÉMALLE

Grande tristesse à Chokier: «C’est une perte irrémédiable!»

L’incendie du château de Chokier a provoqué une certaine émotion parmi les riverains, pour lesquels ce joyau du patrimoine a toujours fait partie du paysage. Au passage on s’est souvenu qu’André Cools a jadis voulu y installer une résidence d’artistes.

L’incendie du château de Chokier a fortement ému les habitants de ce village, de la commune de Flémalle et de tous les amoureux du patrimoine, tant ce bâtiment, perché en bord de Meuse, est connu de tous.

Nous avons croisé plusieurs riverains, comme Jean-Marie Noville et Jean-Marc Léonard, qui nous ont fait part de leur tristesse face aux dégâts occasionnés par le sinistre.

Nous y avons également croisé Marie-Hélène Joiret, historienne de l’art et présidente du centre culturel de Flémalle. Elle était aussi la dernière compagne d’André Cools. Elle nous a rappelé le projet que l’ancien bourgmestre envisageait, il y a une trentaine d’années, pour la réhabilitation du château. Il pensait alors y installer une résidence d'artistes. Le ministre de la Culture de l'époque, Valmy Féaux, avait même été sollicité, mais les moyens manquaient pour concrétiser le projet (vidéo ci-dessous).