L’opposition a retrouvé son unité

Le Rassemblement des forces acquises au changement (Rassopp), la coalition d’opposition qui avait refusé de signer avec le pouvoir un compromis autorisant Joseph Kabila à rester en place jusqu’au prochain scrutin présidentiel, a retrouvé son unité: une réunion, jeudi soir, à Limete, en banlieue de Kinshasa, de ses différents composants a confirmé la désignation à sa présidence de Félix Tshisekedi, le fils de l’opposant historique, Étienne Tshisekedi, dont le décès à Bruxelles, le 1er février, a paralysé le processus de transition démocratique conclu le 31 décembre dernier.

La désignation à la tête du comité des sages, qui doit accompagner ce processus, de Pierre Lumbi a elle aussi été entérinée: cet ancien ministre du président Kabila passé à l’opposition en 2015, préside le G7, le rassemblement de sept partis d’opposition.

Cette double désignation avait été contestée par une partie des opposants à Joseph Kabila. La réconciliation a été confirmée par une déclaration commune sur sa «légitimité».

Nos dernières videos