OSSATURE BOIS

Christian Delbert – Fotolia

Le système de l’ossature bois consiste à réaliser un squelette avec des montants en bois posés verticalement à intervalles réguliers.

Entre ces montants, sont placés des panneaux renfermant de l’isolant et un pare-vapeur. «Le panneau extérieur est en OSB et traité pour résister aux intempéries, précise Delphine Welleman, responsable marketing chez Jumatt. Le panneau intérieur est en Rigidur, qui permet de peindre dessus directement.»

Du côté de la façade, une maçonnerie classique en briques, un bloc avec crépi ou un bardage peuvent la revêtir.

Certaines entreprises générales réalisent entièrement la maison en atelier. Des pans de murs entiers sont ainsi préfabriqués et arrivent sur le chantier pour un montage très rapide. Cela permet de fermer le gros œuvre en un ou quelques jours à peine. «Nous travaillons avec de grandes plaques sans joints, explique Delphine Welleman. Ce qui réduit au maximum le risque de fissures.» L’ossature bois offre une grande souplesse architecturale et permet de concevoir de grands espaces grâce à la légèreté du système. Il est également facile d’ajouter ou de supprimer des cloisons, des prises, des interrupteurs…

L’inconvénient d’une maison en ossature bois pourrait cependant être la transmission des bruits. «Nous réalisons un plancher phonique pour dissocier deux niveaux. Cela offre une isolation identique à celle des hourdis. Et on entend très peu de craquements puisque seule l’ossature est en bois.»

Nos dernières videos