Drame de Muno: le fils confirme que c'est le père qui a injecté l'insuline

Drame de Muno: le fils confirme que c'est le père qui a injecté l'insuline

EDA

Au surlendemain du drame de Muno où un père de famille a été retrouvé mort à la suite d'une injection excessive d'insuline, plusieurs questions se sont posées.

Est-ce cet homme, âgé de 70 ans et gravement malade, qui a été à la base de ce suicide collectif?

En effet,  son épouse ainsi que son fils, non diabétiques, eux, ont également reçu des injections d'insuline et sont hospitalisés depuis les faits.

Ou alors est-ce le fils qui aurait pratiqué les injections à lui-même et à ces deux parents? Dans ce cas, il y aurait à tout le moins des poursuites judiciaires à son encontre dans le cadre d'un homicide volontaire.

On apprend aujourd'hui que le fils, tiré d'affaire, a pu être entendu il y a quelques heures par les policiers du SER de Gaume et, selon toutes vraisemblances, c'est bien le papa qui serait à la base de toutes les injections faites durant la nuit de vendredi à samedi à Muno.

La maman, dont l'état était plus critique, ne pourra être entendue par les policiers avant quelques jours.

D'après nos informations, des courriers émanant du fils attestent que lui aussi était dans un état de détresse et n'aurait pas caché son intention de mettre fin à ses jours.

Toutes ces affirmations, pour l'instant, semblent corroborées par les premières constatations du médecin légiste.

Mais bien évidemment, l'enquête devra encore affiner plusieurs éléments pour que l'on puisse conclure définitivement que l'action publique est éteinte.

Retrouvez cette info plus en détails demain mardi dans l'Avenir Luxembourg.