BLANDAIN

Tournai Ouest III, parc éolien: un jugement favorable à Ideta

Tournai Ouest III, parc éolien: un jugement favorable à Ideta

Sur le terrain, les câbles des éoliennes sont prêts. Quatre mâts seront érigés ici, à hauteur de Tournai Ouest II. ÉdA – 301744361905

Par un jugement du 15 février dernier, le tribunal de première instance de Tournai a donné raison à l’intercommunale Ideta et débouté les plaignants qui réclamaient l’annulation des expropriations de terrains acquis à l’amiable à Blandain.

«Une bonne nouvelle pour la Wallonie picarde qui peut poursuivre la mise en œuvre du futur parc d’activité économique et du parc éolien développé en partenariat avec EDF Luminus» écrit Ideta dans un communiqué diffusé ce jeudi.

La révision du plan de secteur adoptée par le Gouvernement wallon en 2004 prévoit l’extension du parc d’activité de Tournai Ouest sur 104 hectares.

En parallèle, la société e-NosVents, fruit du partenariat entre EDF Luminus et Elsa, la filiale énergétique d’Ideta, a prévu de développer un parc éolien de huit machines sur Tournai-Ouest III, avec une mise en service à l’automne 2017.

En 2007, Ideta a obtenu un arrêté d’expropriation indispensable à la mise en œuvre du parc d’activité et a entamé la procédure d’acquisition des terrains. Une grande partie des terres a été acquise à l’amiable, le solde par voie d’expropriation judiciaire. L’arrêté d’expropriation a toutefois été cassé par le Conseil d’État en 2010, une décision qui a stoppé la procédure d’expropriation des parcelles restantes.

Face au démarrage des travaux sur les terrains acquis par Ideta, les plaignants qui ont cédé leurs terres à l’amiable ont intenté une action en justice contre Ideta. Ils contestent la propriété de l’intercommunale, en invoquant l’annulation de l’arrêté d’expropriation. Mais le tribunal vient donc de donner raison à Ideta et motive sa décision en faisant référence à la révision du plan de secteur de 2004 et au fait qu’Ideta n’a jamais caché son intention de mettre à exécution la mise en œuvre du parc d’activité. «Une bonne nouvelle pour nous, qui nous voyons confirmer la propriété des parcelles acquises à l’amiable et qui pouvons poursuivre non seulement les travaux de terrassement entamés pour le futur parc éolien, mais aussi la mise en œuvre de Tournai Ouest III» conclut Ideta dans son communiqué.

 

«Le combat continue»

«Ideta peut se réjouir d’avoir remporté une bataille mais il n’a pas encore gagné la guerre» réagit Xavier Delbecq, président de l’Association pour l’intégrité des campagnes.

Et de rappeler que d’autres actions sont pendantes, notamment devant le Conseil d’État: recours en annulation contre les éoliennes (l’arrêt est attendu en mai-juin), recours sur la nouvelle route, recours sur la réalisation du zoning lui-même…

Le prochain Printemps de l’Apic aura lieu le 12 mars. M. Delbecq pense qu’il continuera à y recevoir le soutien de la population «dans la poursuite du combat».