MONS

Mons Expo: le MR demande de nouveau la démission du directeur Henry Goffin

Mons Expo: le MR demande de nouveau la démission du directeur Henry Goffin

La gestion du Lotto Mons Expo se réinvite dans l'actualité, le MR demande une gestion privée de l'équipement public Nicolas Janberg

La gestion du hall polyvalent montois sera à l'ordre du jour du prochain conseil d'administration de la SA Mons Expo. Le MR en profitera pour réclamer formellement la démission de son directeur. A la place, les libéraux proposent une gestion privée du hall d'exposition.

Le 6 mars prochain se tiendra le prochain conseil d'administration de la SA Lotto Mons Expo, qui gère le hall polyvalent de la ville de Mons où se déroulent salons, foires et divers événements. Depuis environ 6 mois, la gestion de la salle est au coeur d'une polémique, soulevée par le MR et son chef de file Georges-Louis Bouchez.

Ce dernier estime qu'Henry Goffin est en position de conflit d'intérêt, entre sa casquette de directeur du Mons Expo et celle de "venue manager" du MICX, le palais des congrès montois situé à quelques centaines de mètres et géré par Matexis. Cette société privée exploite d'autres équipements similaires au Mons Expo en Belgique et en Europe et se pose donc comme concurrente de la SA Mons Expo (société publique) sur le terrain des foires et salons, selon les libéraux montois.

Le 26 septembre dernier, le conseil d'administration du Lotto Mons Expo avait renouvelé sa confiance en son directeur général, ne voyant pas de conflit d'intérêt dans ses fonctions. Mais le CA changera-t-il de positionnement dans une quinzaine de jours? Selon la Dernière Heure, les administrateurs se réuniront prochainement pour trancher entre 3 scénarios.

Donner la gestion du Mons Expo au privé

Ils auraient le choix entre soit une démission d'Henry Goffin, soit une prolongation de sa mission le temps de lancer un appel d'offres pour trouver un nouveau candidat, soit que la Régie Communale Autonome reprenne à son compte la gestion du Mons Expo en engageant un salarié temps plein. 

Henry Goffin, le principal intéressé, ne commente pas l'information, tandis que le conseil d'administration confirme qu'un point concernant la gestion de la société est dans l'ordre du jour, sans en dire plus. 

Pour être sûr que la question soit abordée, le MR a décidé de déposer une demande formelle de démission, ainsi  qu'un plan de redéploiement de la structure, "actuellement largement déficitaire". Concrètement, à la place d'Henry Goffin, le MR propose "de procéder à un marché public afin de mettre en concession la gestion du site à une structure privée moyennant le paiement d'un fixe annuel mais aussi un partage des bénéfices, dans le même esprit que celui prévalant au contrat liant Artexis dans le cadre du MICX".

A défaut que cette option soit retenue, "nous demanderions la création d'une seule structure ayant en charge la gestion de l'ensemble des salles de la Ville de Mons mises à disposition du public avec un gestionnaire à sa tête engagé par la Ville en respectant le barème public", poursuit Georges-Louis Bouchez. Une façon de clarifier la gestion des salles CALVA, dédiée au monde associatif et aux habitants, et dont la gestion pose question aux yeux des libéraux. 

Prochain épisode après le 6 mars...