Les carnets de Jean Schmitz : L’avocat Wasseige arrêté (25 février)

Revivez la guerre 14-18 et la vie des Namurois durant l'occupation allemande à travers les yeux du chanoine Jean Schmitz et de ses carnets débutés le 23 août 1914.

Jean Schmitz raconte

C’est à partir de ce 23 août 1914 tragique, date de l’entrée des Allemands à Namur et à Dinant, que commence le carnet du du chanoine Jean Schmitz, secrétaire particulier de l’évêque de Namur Mgr Heylen.

Ce document inédit, qui relatera jour après jour la vie quotidienne des Namurois durant toute l’occupation, sera désormais notre fil conducteur principal pour cette série de longue haleine.

Quant aux journaux namurois, La Province de Namur disparaît, ses bureaux étant incendiés ; L’Ami de l’Ordre subsistera, mais sous contrôle allemand.

Dimanche 25 février 1917

Le 25, au soir, Mr l’Avocat Max Wasseige, quoique atteint de phlébite, a été arrêté et conduit à l’hôpital militaire. Sa dame a été immédiatement arrêtée, elle aussi, et conduite à Charleroi.

Dans la matinée, Mgr l’Evêque, à la suite d’une information parvenue par M. Haynault, le président du Comité de renseignement de la rue du Collège, ordonne une collecte générale dans le diocèse (d’argent et de vivres), pour le soulagement des déportés.


Nos dernières videos