PRO LEAGUE - AS Eupen

Raoul Kenne (AS Eupen) : «Non, ma carrière n’est pas finie»

Raoul Kenne (AS Eupen) : «Non, ma carrière n’est pas finie»

Raoul Kenne n’a joué qu’un match cette saison: à Waasland-Beveren. BELGA

L’arrière-droit de l’AS Eupen Raoul Kenne entrevoit le bout du tunnel après son opération du cœur de novembre dernier. AS Eupen - Courtrai : Samedi - 20h

Noyaux et infos sur le match en p.27

Il n’a que 22 ans mais il fait partie des plus «anciens». Raoul Kenne est de cette première génération de joueurs africains dénichés par Aspire Football Dreams et arrivés à Eupen durant l’été 2012. Indéboulonnable back droit (129 matches officiels), le Camerounais a été stoppé dans son élan en juillet dernier. Une petite douleur à la poitrine et la détection d’une arythmie cardiaque le mettent au repos forcé. Mais Raoul s’accroche, passe les tests nécessaires et revient dans le coup «sous surveillance médicale». Le 15 octobre il retrouve même les terrains à l’occasion du déplacement d’Eupen à Waasland-Beveren. Mais quelques jours plus tard, c’est la douche froide. De nouvelles arythmies cardiaques sont détectées. Il faut opérer. «Le match à Waasland c’était bien passé. Je n’ai pas eu mal par la suite mais j’étais toujours sous surveillance et on a détecté des soucis… Heureusement, l’opération (NDLR: à la mi-novembre) s’est bien passée», assure Kenne. «J’ai ensuite dû me reposer pendant un bon mois, après quoi j’ai passé de nouveaux tests avec le cardiologue. Et tout va bien», se réjouit celui qui a confié son cœur au professeur Pedro Brugada, référence mondiale en la matière. C’est lui qui a opéré Khalilou Fadiga et Anthony Van Loo (Courtrai) pour des maux similaires.

En fin de contrat, il s’inquiète

«Je me sens bien. Je m’entraîne de mon côté, je garde la forme…» insiste Raoul Kenne qui n’est pas (encore?) convié aux entraînements collectifs. Si le club eupenois ne communique pas à ce sujet, il se dit que l’AS se montre très prudent, voire réticent à l’idée de réintégrer son arrière-latéral droit. «J’attends… Mais j’ai effectué les tests nécessaires et j’ai l’autorisation de Pedro Brugada pour reprendre le sport au niveau professionnel… Si quelqu’un comme ça se porte garant, ça veut dire quelque chose.»

Raoul Kenne espère pouvoir rechausser les crampons au plus vite. Il sait qu’il arrive en fin de contrat en juin prochain. «J’ai une option pour prolonger, mais oui, je m’inquiète. J’ai une famille, je dois réfléchir à tout ça. Mais je ne peux pas baisser les bras. Je dois rester fort et attendre de voir ce que les médecins d’Eupen vont décider. Mais je peux affirmer que ma carrière n’est pas terminée!», dixit le joueur qui n’a pas été convié au stage au Qatar en janvier dernier. «Un choix du club… De nombreux sportifs continuent leur carrière même s’ils ont ce que j’ai. Il y a des exemples dans le football mais aussi dans d’autres sports.»

En attendant, la promesse d’Aspire suit les matches de son équipe en tribune ou à la télévision. «Je pense qu’on va se maintenir, c’est pratiquement sûr!», affirme-t-il. «Si on gagne encore un match, je crois que ce sera bon…» Dès ce samedi contre Courtrai? «On verra. Mais il faut prendre ce match sans se poser de question. Ce qu’on a fait à La Gantoise prouve de quoi on est capable… Mais chaque rencontre est différente.»