LA LOUVIÈRE

Conflits d’intérêts: Liébin (MR) démissionne de ses mandats

Conflits d’intérêts: Liébin (MR) démissionne de ses mandats

D.R.

Le conseiller communal de La Louvière et conseiller provincial Bernard Liébin (MR) a démissionné de tous ses mandats politiques. Il était au centre de la polémique du Centre d’Informatique du Hainaut (CIH), ASBL où il a reçu de grosses sommes d’argent.

Mis en cause dans le dossier du Centre Informatique du Hainaut (CIH), ASBL paraprovinciale, pour avoir touché d’importante sommes d’argent (18.000 euros brut par an) alors que son mandat de vice-président de l’ASBL découlait de son poste de conseiller provincial du Hainaut, Bernard Liébin (MR) a démissionné de tous ses mandats politiques. Le président du MR, Olivier Chastel, l’a annoncé jeudi soir dans un tweet: «Bernard Liébin m’a annoncé sa démission du CC de La Louvière et du conseil provincial du Hainaut ainsi que des mandats qui en découlent».

Impliquée dans le même dossier, la présidente de l’ASBL CIH, la députée provinciale Annie Taulet (PS), avait, quant à elle, été entendue mercredi par le bureau de la Fédération socialiste de Mons-Borinage. Mme Taulet a, pour l’heure, conservé toutes ses fonctions. «Il s’agit plutôt d’une faute d’ordre éthique plutôt qu’une d’une faute de fonctionnement», a expliqué Nicolas Martin, président de la Fédération Socialiste de Mons-Borinage. «Annie Taulet a été longuement entendue et le bureau de la Fédération a décidé le renvoi de la députée provinciale devant le conseil de déontologie du parti.»

Le MR montois, conduit par Georges-Louis Bouchez, a, de son côté, demandé la démission de l’élue socialiste. «Elle doit démissionner, c’est clair», a indiqué le leader du MR montois. «En tant que présidente d’une ASBL provinciale qui fait partie de ses compétences de gestion des services internes, elle n’avait droit à aucune rémunération supplémentaire, ça faisait partie de son boulot.»