FOOTBALL

Il y a 125 ans, naissait le Football Club Liégeois: «Un club historique qui a refusé de disparaître»

C’était au temps où Robert Waseige déambulait lors de la soirée carnaval du club vêtu d’un costume de cardinal. En 125 ans d’histoire, le Football Club Liégeois a vécu une histoire riche, faite d’exploits mais aussi de descentes aux enfers.

Il y a tout juste 125 ans, le dimanche 14 février 1892, quelques membres du Liège Cyclist’s Union fondaient le Football Club Liégeois. Désireux de rester actifs durant les mois d’hiver et intéressés par la popularité grandissante de ce sport venu d’outre-Manche, ils inaugurèrent à cette occasion au cœur du parc de la Boverie ce qui allait constituer le 4e club de football du pays.

Trois ans plus tard, le 1er septembre 1895, le Football Club Liégeois faisait partie des dix clubs belges qui fondaient l’Union belge de football (URBSFA), aux côtés de l’Antwerp Football Club, de La Gantoise, de l’Athletic & Running Club, du Bruges Football Club, du Leopold Club Bruxelles, du Racing Club Bruxelles, du Sporting Club Bruxelles, de l’Union Ixelles et du Verviers Football Club.

Premier champion de Belgique de l’histoire, le Football Club Liégeois tient une place importante dans l’histoire du football belge puisqu’il est le sixième club en activité le plus titré du pays (derrière Anderlecht, Bruges, l’Union Saint-Gilloise, le Standard et le Beerschot) et a évolué durant 67 saisons au plus haut échelon du football belge.

«La chaussée de Tongres était noire de monde»

Après quinze années passées au sein de l’élite du football belge, le Football Club Liégeois va connaître la division 2 à partir de 1910. Malgré deux retours au plus haut niveau national en 1914 et 1924, il faut attendre l’après-seconde guerre mondiale pour voir le club qui s’est installé au stade vélodrome Oscar Flesch de Rocourt retrouver durablement l’élite, et ce pour près de cinquante années consécutivement.

Outre le retour à l’avant-plan du club, les années cinquante marquent également une forme de consécration: deux nouveaux titres et l’avènement d’une nouvelle génération dorée de joueurs, parmi lesquels un homme du coin qui va marquer durablement l’histoire du club: Robert Waseige.

De son passage comme joueur au club, Robert Waseige garde un souvenir mémorable d’un grand Monsieur du Football Club Liégeois: Jean Loos, coach de l’équipe championne de Belgique en 1952 et 1953, et coach de Robert Waseige chez les jeunes: «C’est là que j’ai fait la connaissance de Jean Loos, qui pour moi est une figure marquante du club. Il a très bien œuvré pour le club […], c’était le témoin parfait de l’histoire du Football Club Liégeois. C’était un amoureux du beau jeu, il aimait ce qu’il faisait: il était passionné par les entraînements qu’il faisait pour nous.»

Passé ensuite par le Racing White et Winterslag, c’est cette fois dans la peau du coach principal de l’équipe première que Robert Waseige revient au club en 1983. «Neuf belles années», atteste celui qui était reconnaissable sur le banc à son long imperméable couleur crème et son cigare fumant.

1990: le chant du cygne

Il y a 125 ans, naissait le Football Club Liégeois: «Un club historique qui a refusé de disparaître»
1990: année de la victoire en Coupe de Belgique, c’était face au Germinal Ekeren. BELGA
Sous sa houlette, le club remporte ses deux derniers trophées d’importance: une coupe de la ligue pro en 1986 et une coupe de Belgique quatre ans plus tard. C’est aussi à cette époque que le Football Club Liégeois retrouve la scène européenne. À cette époque, les stars s’appellent Nebosja Malbasa, Jean-François de Sart, Danny Boffin ou encore Zvonko Varga… sans oublier le chouchou du public: Luc Ernès, alias «Pigeon».

Une période où Robert Waseige ne garde que de bons souvenirs. Et de nombreuses anecdotes…

Malheureusement, en coulisses, les choses ne se passent pas aussi bien et le club, il vacille. Cinq ans après sa finale de coupe remportée contre Ekeren, la réalité est toute autre: exsangue, sans stade (celui-ci ne répond plus aux normes, il sera vendu deux ans plus tard et rasé pour y créer un complexe cinématographique), le club termine dernier de la Division 1 et ne reçoit pas sa licence pour le football professionnel: il retombe en Division 3 et fusionne avec le FC Tilleur voisin (en réalité il a englouti l’autre club).

Il y a 125 ans, naissait le Football Club Liégeois: «Un club historique qui a refusé de disparaître»
Le stade vélodrome Oscar Flesch est le stade historique du club: les travaux de démolition ont débuté le lundi 24/02/97. Cette photo fut prise quelques jours auparavant. BELGA

«Les supporters ont sauvé le club»

Il y a 125 ans, naissait le Football Club Liégeois: «Un club historique qui a refusé de disparaître»
Avec le retour du club à Rocourt, les fans sont rentrés «à la maison» et continuent de donner de la voix pour encourager leurs couleurs. BELGAIMAGE
Après vingt ans d’errance, le Football Club Liégeois a retrouvé Rocourt en 2015, au lendemain de son titre acquis en Promotion. Il bénéficie désormais de son propre stade pour la première fois depuis 1995, mais celui-ci doit encore connaître de nombreux aménagements avant d’être terminé.

Mais que cela soit à Bureaufosse, au Pairay ou encore à Ans, les plus fidèles de ses supporters ont continué à suivre le club. Les supporters: ce sont d’ailleurs eux qui ont sauvé la vie du club et empêché sa radiation.

En 2017, le Football Club Liégeois fête donc ses 125 années d’existence. De Samuel Hickson à Luc Ernès en passant par Leopold Anoul, Louis Carré, Paul Deschamps ou encore Victor Wégria, ils sont des milliers de «Sang et marine» à avoir écrit l’histoire du club sur les terrains.

Et pour fêter dignement cet anniversaire, nul doute que Dante Brogno et ses joueurs auront à cœur de se battre jusqu’au bout afin d’aller chercher le titre en D2 Amateurs ACFF, où le club évolue aujourd’hui, avec pour ambition de rallier la D1 Amateurs et, pourquoi pas, retrouver ensuite le football professionnel.

Allons Lîdje!

 

D2 Amateurs

journée précédente

Journée 26 -

Match Résultat
Couv.-Mariemb. - Jette ...-...
Couv.-Mariemb. - Rebecq ...-...
Couv.-Mariemb. - Durbuy ...-...
Couv.-Mariemb. - Ganshoren ...-...
Couv.-Mariemb. - Waremme ...-...
Couv.-Mariemb. - Hamoir ...-...
Couv.-Mariemb. - Real ...-...
La Louvière - Stockay ...-...
Meux - Couv.-Mariemb. ...-...
Tubize - Rebecq ...-...
Meux - Real ...-...
Durbuy - Virton ...-...
Durbuy - Tubize ...-...
La Louvière - Tubize ...-...
Rebecq - La Louvière ...-...
Durbuy - Rebecq ...-...
Durbuy - La Louvière ...-...
La Louvière - Hamoir ...-...
Durbuy - Real ...-...
Tubize - Meux ...-...
Tubize - Warnant ...-...
Durbuy - Meux ...-...
La Louvière - Jette ...-...
Virton - Waremme ...-...
Virton - Ganshoren ...-...
Meux - Jette ...-...
Virton - Tubize ...-...
Rebecq - Waremme ...-...
Rebecq - Virton ...-...
Rebecq - Jette ...-...
Rebecq - Warnant ...-...
Rebecq - Stockay ...-...
Virton - Couv.-Mariemb. ...-...
Rebecq - Solières ...-...
Meux - Verlaine ...-...
Rebecq - Meux ...-...
Durbuy - Givry ...-...
Meux - Warnant ...-...
Meux - Stockay ...-...
La Louvière - Virton ...-...
Virton - Stockay ...-...
Virton - Meux ...-...
La Louvière - Ganshoren ...-...
Virton - Hamoir ...-...
Tubize - Waremme ...-...
Tubize - Jette ...-...
Tubize - Solières ...-...
Meux - Ganshoren ...-...
Jette - Verlaine ...-...
Ganshoren - Real ...-...
Waremme - La Louvière ...-...
Givry - Couv.-Mariemb. ...-...
Hamoir - Stockay ...-...
Verlaine - Warnant ...-...
Warnant - Durbuy ...-...
Waremme - Real ...-...
Waremme - Meux ...-...
Verlaine - Rebecq ...-...
Hamoir - Meux ...-...
Hamoir - Tubize ...-...
Warnant - Couv.-Mariemb. ...-...
Real - La Louvière ...-...
Waremme - Verlaine ...-...
Stockay - Durbuy ...-...
Jette - Waremme ...-...
Stockay - Real ...-...
Ganshoren - Tubize ...-...
Verlaine - Couv.-Mariemb. ...-...
Givry - La Louvière ...-...
Ganshoren - Rebecq ...-...
Stockay - Waremme ...-...
Ganshoren - Givry ...-...
Solières - Jette ...-...
Solières - La Louvière ...-...
Waremme - Hamoir ...-...
Waremme - Durbuy ...-...
Real - Warnant ...-...
Real - Rebecq ...-...
Ganshoren - Verlaine ...-...
Givry - Meux ...-...
Hamoir - Verlaine ...-...
Solières - Couv.-Mariemb. ...-...
Jette - Warnant ...-...
Real - Jette ...-...
Verlaine - Givry ...-...
Hamoir - Durbuy ...-...
Warnant - Ganshoren ...-...
Meux - La Louvière ...-...
Givry - Real ...-...
Rebecq - Givry ...-...
Givry - Solières ...-...
Hamoir - Rebecq ...-...
Verlaine - La Louvière ...-...
Tubize - Stockay ...-...
Hamoir - Ganshoren ...-...
Real - Verlaine ...-...
Jette - Virton ...-...
Solières - Meux ...-...
Solières - Verlaine ...-...
Givry - Virton ...-...
Waremme - Givry ...-...
Durbuy - Solières ...-...
Stockay - Solières ...-...
Verlaine - Durbuy ...-...
Stockay - Givry ...-...
Solières - Warnant ...-...
Stockay - Verlaine ...-...
Jette - Durbuy ...-...
Givry - Tubize ...-...
Stockay - Ganshoren ...-...
Solières - Waremme ...-...
Warnant - Hamoir ...-...
Solières - Hamoir ...-...
Verlaine - Tubize ...-...
Stockay - Couv.-Mariemb. ...-...
La Louvière - Couv.-Mariemb. ...-...
Jette - Ganshoren ...-...
Ganshoren - Durbuy ...-...
Warnant - La Louvière ...-...
Warnant - Givry ...-...
Hamoir - Givry ...-...
Warnant - Stockay ...-...
Givry - Jette ...-...
Real - Solières ...-...
Real - Hamoir ...-...
Solières - Virton ...-...
Verlaine - Virton ...-...
Ganshoren - Waremme ...-...
Jette - Hamoir ...-...
Real - Virton ...-...
Jette - Stockay ...-...
Virton - Warnant ...-...
Real - Tubize ...-...
Ganshoren - Solières ...-...
Warnant - Waremme ...-...
Couv.-Mariemb. - Tubize ...-...