CHARLEROI

La fin des idées noires à Charleroi? Un corbeau géant brûlé en clôture du Mardi Gras

La fin des idées noires à Charleroi? Un corbeau géant brûlé en clôture du Mardi Gras

Archive EdA

Plusieurs nouveautés cette année à Charleroi à l’occasion du Mardi Gras,! A l’image d’autres communes, la ville clôturera son carnaval en brûlant son «bonhomme hiver»…un corbeau géant.

Le carnaval du Mardi Gras, à Charleroi, offrira quelques nouveautés, cette année, outre le traditionnel cortège folklorique. La plus spectaculaire sera, en fin de journée, le brûlage d’un corbeau géant, empli des idées noires des habitants.

Julie Patte, échevine en charge du Folklore, a présenté mardi le programme de cette édition 2017, dans le décor de la «Grande Fabrique» de l’Eden, là où sont notamment assemblés, avec la participation des habitants, les costumes et les tenues participant à ce cortège.

+ LIRE AUSSI| L’agenda et la carte interactive des principaux carnavals près de chez vous

Outre les géants, les quatre sociétés de Gilles et les groupes folkloriques, des représentants de sociétés folkloriques venues d’ailleurs défileront, tels les «Chinels de Fosses-la-Ville», les «Echasseurs» de Namur, les «Hottes de Lobbes» et, pour la première fois, «l’Ordre des Amis de Manneken-Pis». Un char sera également occupé par le collège communal.

+ LIRE AUSSI| Qui sont les personnages de nos carnavals ?

Le Centre culturel de l’Eden a, cette année encore, participé aux préparatifs avec «La Grande Fabrique», une initiative dans laquelle se sont investis plus de 300 carolos, pour la confection de grigris, de costumes, de décors, de masques et de parures.

Le cortège de l’après-midi du Mardi Gras défilera à la Ville Haute, pour se clôturer place du Manège. Après le rondeau final, aura lieu, pour la première fois, le brûlage d’un corbeau noir, haut de six mètres.

Là encore, les habitants de Charleroi sont appelés à prendre part à cette apothéose particulière. Ils peuvent, jusqu’au jour du «Mardi Gras», déposer à l’entrée de l’Eden des boulettes de papier où ils auront inscrit leurs idées noires. Celles-ci seront collectées et logées dans le corbeau, et brûlées avec lui, mettant un terme symbolique à l’hiver.