BRUXELLES

Un peloton cycliste se couche sur l’avenue Roosevelt en pied de nez à Courtois: «Un politicien rétrograde»

Un peloton d’une centaine de cyclistes s’est lancé dans un criterium sur l’avenue Roosevelt ce 8 février. Les deux-roues réagissaient par cette manif aux propos polémiques de l’échevin bruxellois Alain Courtois contre le réaménagement de l’axe. Enjeu: quelques centimètres de largeur en moins pour les voitures au profit d’une piste cyclable séparée.

«Des vraies pistes pour les cyclistes, sans auto, ni moto».

Une plaque dans le dos, cette cycliste pédale sur l’avenue Franklin Roosevelt, dans un peloton d’une petite centaine d’adeptes bruxellois du deux-roues. Ce 8 février, les associations cyclistes (Gracq et Fietsersbond) faisaient en effet retentir leurs sonnettes sur la grosse artère longeant le bois de La Cambre. Encadrés par des policiers à vélo, le cortège fluo a tourné quelques fois sur l’artère en pivotant autour du terre-plein central gazonné avant de se coucher sur le bitume, bloquant le flux automobile quelques minutes durant l’heure de pointe.

Le clin d’œil est appuyé en direction de l’échevin bruxellois Alain Courtois. La manif s’organise en effet en réaction à la sortie de l’édile contre le réaménagement de l’avenue Roosevelt, dont le chantier doit être lancé au printemps par la Région bruxelloise. Celui-ci doit rétrécir les deux bandes automobiles de 6,50m à 5,70m dans chaque sens. L’axe pourra dès lors accueillir une piste cyclable séparée et sécurisée. Pour manifester son mécontentement face à l’intention régionale de reconfigurer l’artère, Courtois avait alors menacé de « s’y coucher ».

Un peloton cycliste se couche sur l’avenue Roosevelt en pied de nez à Courtois: «Un politicien rétrograde»
Selon le Gracq, «il faut que deux vélos puissent se dépasser» sur une piste cyclable de largeur adéquate. EdA - Julien RENSONNET
«Il faut que deux vélos puissent se dépasser»

«Cette réaction, c’est vraiment la goutte d’eau qui fait déborder le vase», s’afflige Aurélie Willems, secrétaire générale du Gracq. «Les associations en ont ras le bol que tous ces projets qui doivent donner plus de sécurité aux cyclistes soient battus en brèche par les politiciens rétrogrades. La ville est polluée, embouteillée: nous exigeons de faire plus de place aux cyclistes, mais aussi de rassurer les autres personnes qu’on essaye d’amener vers le vélo».

Le Gracq rappelle «ne pas être entièrement satisfait de la largeur accordée à la piste cyclable» mais insiste: «Nous voulons cet aménagement». Sa porte-parole déplore donc «le discours anti-vélo de Courtois alors que les voitures disposeront quand même de deux bandes».

Le rassemblement se veut aussi un symbole pour défendre de meilleures infrastructures cyclables dans toute la Région, qui «souffre aussi dans ces dossiers de sa complexité institutionnelle», selon le Gracq. «Sur les pistes cyclables comme celle prévue à Roosevelt, il faut que deux vélos puissent se dépasser sur la largeur de la piste», précise encore Aurélie Willems. «Et ne pas oublier l’espace tampon s’il y a du stationnement automobile afin d’éviter le “coup de la portière”».

Un peloton cycliste se couche sur l’avenue Roosevelt en pied de nez à Courtois: «Un politicien rétrograde»
Le Gracq fait de l’avenue Roosevelt un symbole pour tous les aménagements cyclistes bruxellois. EdA - Julien RENSONNET
«Un échevin des sports devrait s’attendre à ce que les gens roulent à vélo»

Aperçu dans le peloton, le député Groen Bruno De Lille s’est félicité du succès de la mobilisation, tout en montrant son scepticisme face à l’intervention d’Alain Courtois. «Il flatte son électorat dans le quartier sur des matières pour lesquelles il n’a aucune prise», note l’élu vert. «Pour moi, c’est de l’anti-politisme».

Le ministre de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) avait lui aussi réagi à la sortie polémique de Courtois. Il avait publié sur Facebook la photo d’un vélo couché sur l’avenue, renversé par une voiture. «En tant qu’échevin des Sports, il devrait s’attendre à ce que des gens roulent à vélo pour leur santé», avait-il également commenté.


Nos dernières videos