MONS

Mons: Geothermia, premier parc alimenté grâce à la géothermie, enfin inauguré

Prêt depuis 2012, le nouveau parc d'activités de l'IDEA à Mons a été inauguré officiellement ce mercredi 8 février. Il est uniquement alimenté via la géothermie. Une première en Belgique. Reste maintenant à remplir le zoning.

L'accouchement a été long, mais il est enfin né. Geothermia, le nouveau bébé d'IDEA (Intercommunale de Développement Economique et d'Aménagement du Coeur du Hainaut), a été inauguré ce mercredi après-midi en présence du Bourgmestre Elio Di Rupo et du ministre wallon des travaux publics Maxime Prévot.

Ce zoning est unique en Wallonie, voire en Belgique: c'est la première zone d'activité économique du pays alimentée à l'énergie géothermique. 42 hectares situés à l'ouest de Mons, directement connecté à l'autoroute E19-E42. Pourront s'installer dans cette zone mixte des entreprises actives dans l'artisanat, le service, la distribution, la recherche ou la petite industrie.

Les sociétés qui s'y installeront utiliseront l'eau chaude puisée dans le sous-sol montois à 2500 mètres de profondeur pour chauffer leurs bâtiments via le réseau implanté dans la zone, ou pourront l'utiliser dans le cadre d'un processus industriel. Un chauffage zéro émission de CO2, insiste l'IDEA. Geothermia préfigure l'émergence d'une nouvelle génération de parcs orientés vers le développement durable.

Pour la ville de Mons, qui n'a cessé de grignoter du terrain autour de sa ceinture initiale, c'est une nouvelle extension qui s'annonce, de l'autre côté de l'autoroute par rapport aux Grands Prés, et "à 30 minutes à pied de la Grand Place", a souligné le bourgmestre Elio Di Rupo.

Le montant des travaux d'équipements approche les 16 millions d'euros. Le zoning comporte des parcelles équipées de 2500 à 30 000 m². IDEA et la ville de Mons tablent sur la création de 800 emplois à terme sur la zone. A condition que les parcelles se remplissent.

Une seule entreprise actuellement

Car pour l'instant seule une parcelle a été acquise, par l'entreprise Façozinc. Ce groupe familial wallon est spécialisé dans les domaines de la production et de la distribution des matériaux de toiture destinés aux professionnels. Il emploie 100 personnes sur 8 sites, de Libramont à Tournai en passant par Strépy, et a souhaité s'implanter à Mons à proximité d'un axe autoroutier.

Façozinc implantera sur ce site son pôle de compétence "construction durable". La société est en train de construire un bâtiment de 12 000 m² le long de l'autoroute. Dans un premier temps, son administratrice déléguée Cléonice Mastrostefano prévoit la création de 10 emplois dès le lancement de son activité sur le zoning, en janvier 2018 si tout se passe bien côté travaux. 25 autres devraient être créé dans les 5 ans.

Un pont qui devrait débloquer la zone

L'inauguration officielle de cette nouvelle zone économique a aussi été l'occasion de couper le ruban du nouveau pont enjambant l'autoroute et connectant Geothermia à la zone des Grands Prés ainsi qu'à la E19-E42 vers Bruxelles. Cet ouvrage d'art, les bretelles de connection aux autoroutes et le rond-point connectant le pont à la zone des Grands-Prés ont coûté 18 millions d'euros au SPW, dont 13 millions provenaient de fonds européens.

Ce pont doit marquer le coup d'envoi au développement de la zone, espère-t-on du côté de l'IDEA. "Actuellement, une option a été accordée à une entreprise du milieu de la construction", explique Géneviève Finet, directrice des infrastructures économiques de l'intercommunale.

"On travaille actuellement sur le montage d'un troisième projet. On en est à la définition du projet. Enfin, un quatrième projet devrait arriver. Là on est dans le domaine de la recherche, dans un créneau qui nécessite l'utilisation de beaucoup de géothermie".

Si le parc est prêt depuis 2012 à la commercialisation, celle-ci n'a vraiment été lancée qu'à la fin de l'année 2016, "quand le pont a été ouvert et que le réseau routier a été pleinement opérationnel".

Reste maintenant à faire intégrer aux candidats que le parc fonctionne uniquement sur de la géothermie. S'ils ont besoin de gaz, ce n'est pas Geothermia qu'il faut viser...


Nos dernières videos