article abonné offert

Protéger les villageois… et les pigeons

Le refuge fortifié d’Omal servait à protéger les villageois des pillards. On y trouve aussi dans sa structure près de 300 niches à colombes.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 30 des 620 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?